Hockey Le Magazine

Blogue Marc Denis | Cinq gardiens de but à surveiller en séries éliminatoires

Jordan Binnington (Getty)
 

Chaque printemps, les séries de la Ligue nationale amènent leur lot de surprises. Des équipes négligées se faufilent au tour suivant, des joueurs de soutien sortent de l’ombre et des gardiens retiennent l’attention alors que leur rôle devient primordial. Examinons ensemble cinq gardiens qui pourraient se démarquer ce printemps. 

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale 

 

Les petits nouveaux Jordan Binnington a sauvé la saison des Blues de St. Louis. Installés au tout dernier rang de la Ligue nationale le 3 janvier dernier, ils ont confié le filet au gardien de 25 ans pour une première fois le 9 janvier, avec comme résultat un jeu blanc face aux Flyers. Le reste de l’exploit est bien documenté. Alors qu’on se cherche un partant digne de ce nom depuis des lunes dans le Missouri, c’est celui qui était étiqueté comme le quatrième gardien de l’organisation, derrière Jake Allen, Chad Johnson et Ville Husso, qui a sauvé la mise. Reste à voir si son calme olympien lui permettra de briller davantage en séries. 

 

Menés par un gardien de 26 ans que plusieurs qualifiaient déjà de meilleur à sa position à évoluer ailleurs que dans la Ligue nationale il y a deux ans à peine, les Flames ont pris d’assaut l’Association Ouest en 2018-2019. David Rittich utilise de façon optimale son gabarit pour couvrir l’espace. Si ses statistiques ne sont pas les plus impressionnantes, il a démontré, en relève à Mike Smith, qu’il savait comment gagner. Ce dernier élément est de facto le plus important dans les séries et il est à croire qu’il aura la chance de s’y faire valoir. 

 

Les vétérans

Ben Bishop n’a pas joué en séries lors des deux dernières saisons. Il est toujours en quête de succès soutenus lors du printemps et c’est à croire qu’une saison du tonnerre à Dallas, alors qu’il aura obtenu moins de 50 départs, pourrait lui permettre d’amorcer le tournoi printanier dans un bon état d’esprit mental et physique. Une bonne nouvelle pour les Stars. 

 

Sergei Bobrovsky a souvent été critiqué pour son jeu erratique une fois le mois d’avril arrivé. Avec les Blue Jackets qui ont trimé dur jusqu’à la fin de la saison régulière pour être des séries, il tentera de remporter une première ronde éliminatoire en carrière sur le plan personnel, mais aussi collectif. Rappelons que les Jackets n’ont jamais remporté une ronde éliminatoire depuis leur entrée dans le circuit, en 2000! Pour un gardien qui tentera vraisemblablement sa chance sur le marché des joueurs autonomes cet été, il s’agit là d’une occasion à ne pas laisser filer. 

 

La pression du favori

On ne peut conclure un tour d’horizon des gardiens à surveiller en séries sans parler de celui sur qui toute la pression du favori repose, soit Andrei Vasilevskiy du Lightning. Le gardien russe de 24 ans ne reçoit pas toujours tout le crédit qui lui revient parce qu’il s’exerce derrière la meilleure équipe du circuit Bettman. Il n’en demeure pas moins qu’avec ses prouesses et son dynamise devant sa cage, il devrait être inspirant et savoir faire la différence au moment opportun afin de connaître la consécration ultime. 

 

Et si le Canadien se faufilait en séries?

Carey Price aura su se lever au bon moment pour permettre à une jeune équipe et à toute une ville de rêver. Fort d’un contrat à long terme, il aura certes d’autres chances de se faire valoir dans le futur et d’aller jusqu’au bout avec une équipe plus aguerrie. Mais avec un gardien élite au sommet de son art, tous les espoirs sont permis… 

 

À noter que cette chronique a été mise sous presse le 1er avril 2019. À ce moment, les Blue Jackets et le Canadien n’étaient toujours pas officiellement qualifiés. 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social