Du haut des gradins | Mes prédictions pour le premier tour éliminatoire dans l’Ouest

 

Dès ce soir, le plus beau moment de l’année s’amorcera dans la Ligue nationale avec la présentation des séries éliminatoires 2019. Des séries qui, dès le tour initial, s’annoncent excitantes et pleines de rebondissements. Aujourd’hui, voici mes prédictions pour les quatre confrontations quarts de finale dans l’Association Ouest.
 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

AVALANCHE DU COLORADO VS FLAMES DE CALGARY

Flames en 5

L’Avalanche s’est qualifiée pour la grande danse du printemps par la peau des fesses et avec tous les hauts et les bas connus par cette formation cette saison, c’est même à se demander ce qu’elle fait vraiment en séries éliminatoires. Du côté de Calgary, on mise sur l’une des meilleures formations de la Ligue nationale en 2018-2019 et on a toutes les raisons de s’attendre à un aussi long et chaud printemps qu’en 2004. La situation des gardiens de but demeure nébuleuse devant la cage des Flames, mais ils devraient néanmoins disposer des Avs en cinq parties.

 

STARS DE DALLAS VS PREDATORS DE NASHVILLE

Nashville en 5

Oui, j’y suis peut-être allé un peu fort sur cette confrontation-ci. Après tout, l’attaque des Stars peut exploser à tout moment et le gardien de but Ben Bishop entamera les séries de fin de saison affamé après y avoir été exclu ces deux derniers printemps. N’empêche, je m’attends fermement à ce que les Predators répondent aux attentes placées en ceux cette année et ils entameront le premier tour avec le couteau entre les dents. Ils misent sur une équipe expérimentée et sans réelles faiblesses apparentes. Ils devraient parvenir à se débarrasser des Stars, et en cinq matchs à part de ça!

 

GOLEN KNIGHTS DE VEGAS VS SHARKS DE SAN JOSE

San Jose en 7

Voilà une confrontation difficile à prédire. Au début mars, je voyais les Sharks atteindre la finale de la Coupe Stanley. Mais ça, c’était avant qu’ils connaissent une fin de saison, disons-le, catastrophique. Mais bon! Comme on le dit si souvent, les séries éliminatoires, c’est une toute autre saison et ils misent sur un groupe de joueurs trop aguerris pour s’effondrer à nouveau ce printemps. Par contre, ils auront besoin d’un apport plus adéquat de leur gardien Martin Jones. Ils devront profiter de l’avantage de la patinoire, un facteur à ne pas négliger dans cette série. Après tout, il est aussi difficile pour l’adversaire d’aller l’emporter au Shark Tank qu’au T-Mobile Arena… De peine et de misère, les Sharks l’emporteront en sept matchs.

 

BLUES DE ST. LOUIS VS JETS DE WINNIPEG

St. Louis en 7

Quelle série exceptionnelle cela promet d’être! Deux formations qui ont été nez à nez pendant la majeure partie de la saison et qui se sont battues jusqu’à la toute fin, avec les Predators, pour le titre de leur division. D’un côté, les Blues n’ont rien à perdre. Ils s’amènent à Winnipeg dans le rôle de négligés et peu de gens s’attendaient à les voir se qualifier pour les séries après un début de saison aussi difficile. Mais voilà que le jeune gardien Jordan Binnington est sorti de nulle part et qu’il a insufflé une dose de confiance incroyable à ses coéquipiers. De l’autre côté, les Jets entament les séries par la porte d’en-arrière. Ils viennent de connaître un calendrier régulier qu’on peut qualifier de décevant compte tenu de toute la force de frappe qu’ils possèdent et la magie ne semble pas opérer comme elle le devrait au Manitoba. Le talent naturel des Jets devrait en faire voir de toutes les couleurs à St. Louis, mais si Binnington n’est pas dépassé par le fil des évènements, les Blues devraient causer la surprise et gagner cette série en sept matchs.

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social