Du haut des gradins | Sensationnel Carey!

Carey Price (Getty)
Carey Price (Getty)

Il fallait voir la foule bondir de son siège et réserver une chaleureuse ovation à son favori, Carey Price, lors de la période de prolongation du match de jeudi soir, contre le Lightning, au Centre Bell. Un arrêt miraculeux aux dépens d’Ondrej Palat, qui a mis la table à une victoire inespérée de 2-1 en fusillade.

 

Simon Bédard - @simonbedard17

 

Honnêtement, cela faisait longtemps que les amateurs montréalais n’avaient pas eu droit à pareil spectacle au Centre Bell. Un match de 2-1 qui avait des allures de festival offensif tellement c’était divertissant et spectaculaire.

 

Un vrai duel de gardiens de but élites, qui aura finalement été à l’avantage de Price. Un Price qui semblait dans sa bulle, avec 44 arrêts et trois autres en tirs de barrage. On sentait que ça allait être difficile de percer sa muraille tellement il semblait dans sa zone de confort.

 

Mais les amateurs ont retenu leur souffle lorsque Palat a profité d’une cage béante, à mi-chemin en prolongation, après un arrêt spectaculaire du 31. Toutefois, dans un geste de désespoir, le gardien local est parvenu à réaliser l’un des arrêts de l’année jusqu’ici en 2017-2018. C’était quelque chose à voir. Digne du Dominator dans ses bonnes vieilles années! 

 

Les visiteurs ne s’en sont jamais remis et c’est Paul Byron qui a tranché le débat en déjouant Andrei Vasilevskiy dès la première ronde de la fusillade. Un gain qui permet donc au CH de stopper à cinq sa série de défaites consécutives. Reste à voir si les Montréalais pourront poursuivre sur cette lancée face à un club nettement moins dangereux, les Canucks, dimanche soir, au Centre Bell.

 

À quelques heures du match contre Tampa Bay, l’entraîneur-chef Claude Julien avait en quelque sorte défié ses leaders, ses joueurs d’impact. Il avait affirmé que pour se sortir du bourbier dans lequel ils étaient enfoncés, ses meneurs devaient prendre l’équipe en charge et trouver la solution à ces problèmes.

 

Les joueurs, dont le capitaine Max Pacioretty avec un premier filet depuis le 30 novembre, ont répondu à l’appel de la meilleure des façons et c’est à se demander si le petit meeting qu’ils ont tenu dans le vestiaire, à l’issue du revers contre les Sharks, n’était pas ce dont cette formation avait réellement besoin.

 

Encore inutile d’espérer une remontée au classement en vue d’une participation aux séries éliminatoires, mais si le Canadien offre ce genre de spectacle de façon plus assidue d’ici au début avril, les amateurs seront récompensés pour leur patience et leur support. Car malgré les insuccès de leur équipe, il régnait une ambiance survoltée dans l’amphithéâtre de l’Avenue-des-Canadiens-de-Montréal, jeudi soir.

 

Après tout, les spectateurs seront derrière les leurs jusqu’à la conclusion de cette saison 2017-2018. On en a eu la preuve contre les Sharks, alors qu’on aurait pu s’attendre à davantage de mécontentement, et aussi jeudi soir, contre un club où les carottes étaient quasiment cuites à l’avance, selon plusieurs.

 

Reste maintenant à leur offrir un spectacle décent, avec de l’émotion, comme ç’a été le cas contre les Bolts.

 

On reconnecte lundi!

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social