Hockey Le Magazine

Du haut des gradins | Un autre scandale s’abat sur les Sénateurs

Capture d'écran YouTube
Alors que l’organisation des Sénateurs tentait de changer l’atmosphère qui régnait au sein de l’équipe avec le départ de l’attaquant Mike Hoffman et du défenseur Erik Karlsson, voilà qu’une autre tuile s’est abattue sur elle, lundi soir, lorsqu’une vidéo d’Uber mettant en vedette sept joueurs de l’équipe a été publiée sur les réseaux sociaux.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

La vidéo, dans laquelle on retrouve Matt Duchene, Alex Formenton, Chris Tierney, Colin White, Thomas Chabot, Dylan DeMelo et Chris Wideman, a été publiée par le Ottawa Citizen et tourne en dérision l’entraîneur-adjoint de l’équipe, Martin Raymond.

 

Le tout se serait produit du côté de Phoenix, en Arizona, à la fin octobre. Au cours de leur partie contre les Coyotes, au Gila River Arena, les Sénateurs avaient encaissé un dur échec et avaient vu leur gardien de but, Mike Condon, concéder un but à Derek Stepan de l’autre bout de la patinoire. Il avait finalement été soumis au ballottage, puis envoyé dans la Ligue américaine quelques heures plus tard.

 

Les joueurs se moquent surtout du travail effectué par Raymond sur les unités spéciales, lui qui était le responsable du jeu de puissance du club lors de la saison 2017-2018. Cette année-là, les Ottaviens avaient affiché une efficacité de 16,6%, bonne pour le 27e rang dans la Ligue nationale. En 2018-2019, il est en charge du désavantage numérique, facette du jeu dans laquelle le club se trouvait au 29e rang, à 68,8%, avant les parties de lundi.

 

Bien hâte de voir comment les Sénateurs composeront avec la situation à l’interne. En début de soirée, ils ont réagi par voie de communiqué afin de donner leur version des faits et présenter leurs excuses à autrui, n’empêche que ça pourrait écorcher le climat dans le vestiaire d’un club qui cherche à redorer son blason.

 

 Les joueurs ont beau avoir été filmés à leur insu, il n’en demeure pas moins qu’ils ont tenu des propos blessants envers l’un de leurs entraîneurs. Ce sera maintenant au groupe d’entraîneurs et aux véritables leaders de cette équipe, comme Mark Stone par exemple, de gérer le nouvel épisode de ce roman-savon qui semble interminable à Ottawa.

 

Rappelons que les joueurs des Sénateurs, qui ont subi un revers crève-cœur en prolongation contre le Lightning dimanche soir, avaient tenu une réunion à porte close après le match. La veille, ils avaient été rossés 9-2 contre les Sabres, à Buffalo.

 

Les joueurs seront attendus de pied ferme au Centre Canadian Tire d’Ottawa mardi matin. Ça pourrait être une journée très difficile pour ces jeunes, avec les nombreux médias qui tenteront d’en savoir plus sur cette histoire et la rencontre prévue en soirée contre les Devils.

 

D’un autre côté, si je veux jouer à l’avocat du diable, les joueurs n’avaient pas à être filmés dans un taxi Uber et cette vidéo n’avait pas être rendue disponible au grand public. Après tout, comme on peut le voir dans l’extrait, il était quatre heures du matin lorsque cette discussion a eu lieu et bien qu’ils demeurent des professionnels en tout temps, certaines discussions de boys sont parfois off the record aux petites heures du matin.

 

La tête dirigeante d’Uber a d’ailleurs réagi par le biais de Twitter, lundi soir, en condamnant le fait que les joueurs aient été filmés à leur insu et qu’on ait rendu, pour une raison quelconque, cette vidéo publique.

 

Chose certaine, les Sens et leur propriétaire Eugene Melnyk ne sont pas sortis de l’auberge. Alors qu’on pensait que ça ne pouvait pas être pire que l’an dernier, qu’on avait tout vu avec cette organisation, voilà que cette triste histoire survient à un bien mauvais moment. Reste maintenant à voir si le cours de leur saison sera affecté par cette autre saga.

 

Cliquez ICI afin de voir la vidéo en question

 

Quelques citations des joueurs des Sénateurs dans le taxi Uber

« [Nous jouons pour] Ottawa, tu peux constater à quel point nous sommes d’heureux d’être ici. » - Chris Wideman, avec sarcasme

 

« Marty Raymond, le seul entraîneur de l’histoire de la LNH à mettre en place le pire avantage numérique, puis le pire désavantage numérique dans une même année. » - Matt Duchene

 

« Avez-vous remarqué que, quand [Raymond] montre les vidéos, si tu portes attention pour vrai, il ne t’enseigne pas vraiment quelque chose? Il ne fait que commenter ce qui se passe. » - Chris Wideman

 

« Le problème aussi, c’est qu’on ne change rien. Alors pourquoi a-t-on des rencontres? En trois semaines, je n’ai jamais porté attention une seule fois lors des meetings. » - Matt Duchene

 

« S’il te plaît, pose-lui une question [à la prochaine rencontre] de sorte qu’il te réponde ‘excellente question’. » - Thomas Chabot, d’un ton moqueur

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social