Hockey Le Magazine

Price: Bergevin a maintenant les mains liées

Carey Price aura 39 ans à la fin de son entente. (photo Getty)
Carey Price aura 39 ans à la fin de son entente. (photo Getty)

 

Carey Price aura (déjà) 31 ans lorsque son faramineux contrat de 8 ans et 84 millions $ entrera en vigueur, avant la saison 2018-2019, et 39 ans lorsqu’il se terminera. Son entente est donc trop longue et trop chère, si vous voulez mon avis. Mais le Canadien n’avait pas le choix.

 

Raphaël Doucet @raphdoucet

 

Pas le choix car si ça chiale présentement parce que Marc Bergevin a fait de Price le joueur le mieux payé de la LNH (avec Toews et Kane), ça aurait chialé encore plus s’il l’avait perdu pour absolument rien, l’été prochain. Sans oublier qu’un Price sans contrat aurait pu devenir une distraction pour ses coéquipiers pendant toute la saison 2017-2018.

 

Lorsqu’il est en santé et au sommet de son art, Price est LE meilleur gardien de la LNH. Il mérite donc d’être payé en conséquence.

 

Le problème, c’est qu'il est – et de loin – le meilleur joueur de son équipe. Ce qui n’est pas le cas de Braden Holtby à Washington, Matt Murray à Pittsburgh, Corey Crawford à Chicago, Jonathan Quick à Los Angeles, Cam Talbot à Edmonton, Tuukka Rask à Boston, Martin Jones à San Jose, etc.

 

Les seuls autres gardiens d’élite qui peuvent se vanter d’être le meilleur joueur de leur club sont peut-être Sergei Bobrovsky, à Columbus, et Devan Dubnyk, au Minnesota. Et, encore là, à Columbus, Panarin, Atkinson, Wennberg, Jones et Werenski sont dominants. Au Minnesota, Granlund, Staal, Koivu et Suter sont les leaders.

 

Price est pas mal plus seul, voilà pourquoi Bergevin ne pouvait se permettre de le perdre. Il devait lui donner la lune, mais il devra aussi maintenant trouver des solutions pour mieux l’entourer… à rabais.

 

Car avec Price et Shea Weber, le CH dépensera plus de 18 M$ par année jusqu’en… 2026! Ça, c’est environ le quart du plafond salarial actuel, fixé à 75 M$ (il devrait augmenter lorsque la nouvelle entente de Price sera effective).

 

Je ne suis pas expert en maths, mais ça laisse 75% de la masse salariale pour tous les autres joueurs (18, au minimum).

 

Pendant ce temps, Alexander Radulov et Andrei Markov sont toujours sans contrat, tout comme Alex Galchenyuk. Ce dernier est joueur autonome AVEC compensation, mais quand même. Et dans deux ans, ce sera au tour de Max Pacioretty de faire sauter la banque.

 

Pas de doute que le nouveau pacte de Price, aussi justifié puisse-t-il être, lie les mains de Bergevin pour l’avenir.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social