Hockey Le Magazine

N'en voulez pas trop à Radulov...

Alexander Radulov a récolté 54 points l'an dernier. (photo Getty)
Alexander Radulov a récolté 54 points l'an dernier. (photo Getty)
Alexander Radulov a donc fait son choix, hier. Il poursuivra sa carrière à Dallas, où on lui a consenti un contrat de 5 ans totalisant 31,25 millions de dollars. Peut-on réellement lui en vouloir d’avoir choisi les Stars?

 

Raphaël Doucet @raphdoucet

 

Radu sait très bien qu’à 31 ans (demain), c’était sa dernière chance de passer à la banque dans la Ligue nationale. Or 31,25 M$ imposés au Texas n’équivalent vraiment pas à 31,25 M$ au Québec. Selon les calculs de capfriendly.com, il devrait rester environ 5 millions de plus dans les poches du Russe à la fin de l’entente! On ne parle pas de 5000$!

 

Aussi, quand Radulov a vu qu’il aurait sans doute la chance de jouer à la droite de Jamie Benn et Tyler Seguin sur le premier trio des Stars, ç’a dû l’exciter pas mal plus qu’un retour avec Max Pacioretty et Phillip Danault!

 

Il s'est peut-être dit que, dans le pire des cas, il retrouverait Jason Spezza sur la deuxième ligne. Y a-t-il un Spezza ou un Seguin à Montréal? Non!

 

Il a également dû se dire qu'avec les récents ajouts du gardien Ben Bishop, du défenseur Marc Methot et du centre Martin Hanzal, les Stars s'en allaient dans la bonne direction. Et que ses chances de remporter la coupe Stanley, d'ici cinq ans, étaient meilleures à Dallas qu'à Montréal.

 

Aussi compétitif puisse-t-il être, Radulov a aussi dû penser aux médias. À Dallas, on n’en fera pas de cas lorsqu’il connaîtra une disette de quatre ou cinq matchs. Il pourra également marcher incognito dans les rues, contrairement à Montréal.

 

Quatrième facteur qu’il a dû considérer: la météo. À Dallas, il fait 20 degrés 12 mois par année, et non -20 pendant quatre longs mois d’hiver! Comme qualité de vie, avec sa p’tite famille, c’est à ne pas négliger.

 

Pour toutes ces raisons, n’en voulez pas trop à Radulov.

 

Et n’en voulez pas trop non plus à Bergevin. Le style de jeu sans compromis de Radu – et son rythme de vie effréné avant de s’assagir (récemment) – pourrait le rattraper à 34, 35 et 36 ans…

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social