Hockey Le Magazine

Du Québec à la LNH : Mark Barberio

Mark Barberio
Le défenseur québécois, Mark Barberio, est tranquillement en train de faire sa place dans la Ligue nationale de hockey, avec l’Avalanche du Colorado. Il a même eu le loisir de revêtir l’uniforme de son équipe d’enfance, le Canadien de Montréal, pendant deux saisons. Aujourd’hui, il a la chance de jouer pour une autre équipe qu’il admirait plus jeune, à l’époque où les Sakic, Forsberg, Bourque et Roy évoluaient à Denver. Nous l’avons récemment rencontré pour parler de son parcours au hockey mineur.

 

*Les textes de la section Hockey mineur sont une gracieuseté de Hockey Québec,

via Patrick Marineau.

 

Mark Barberio a grandi à Kirkland, dans l’Ouest de Montréal, et a joué son hockey mineur dans la région du Lac St-Louis. Du niveau novice à bantam, c’est sous les couleurs des Panthères de Lakeshore qu’il a appris les rudiments du hockey.

 

Déjà, à cet âge, Barberio a pu compter sur un autre défenseur de la région pour l’inspirer, un certain Marc-Édouard Vlasic, qui porte aujourd’hui le chandail des Sharks de San Jose. « Il venait de Lakeshore et je l’ai toujours suivi, même lorsqu’il est devenu membre des Remparts de Québec et des Sharks. J’ai toujours épié sa carrière et c’était cool de voir quelqu’un de mon coin réussir à faire la Ligue nationale », raconte celui qui a effectué son stage junior dans la LHJMQ,  principalement avec les Wildcats de Moncton.

 

Encore aujourd’hui, l’ancien des Lions du Lac St-Louis midget AAA affirme garder de très bons souvenirs de ses années de hockey mineur. Contrairement à d’autres qui affirment avoir dû surmonter plusieurs obstacles pour atteindre les plus hauts niveaux, l’ancien arrière du Canadien décrit son parcours mineur comme étant « assez tranquille ».

 

« Je jouais plus pour le fun, mais j’étais quelqu’un de compétitif, peu importe le sport », confie celui pour qui l’année atome AA, lors de laquelle il a notamment remporté la Coupe Chrysler (aujourd’hui appelée la Coupe Dodge), représente son plus beau souvenir au hockey mineur.

 

Le choix du Lightning de Tampa Bay lors du repêchage de 2008 est d’ailleurs catégorique lorsque vient le temps de parler de l’apport positif des tournois, à cet âge. « C’est très important ! Je trouve que c’est là que tu commences à construire des amitiés avec tes coéquipiers, lorsque tu es sur la route et à l’hôtel, notamment », affirme le défenseur qui portait le numéro 44, plus jeune, et non le 45 comme à Montréal et au Colorado.

 

C’est également lors de ces années que le chemin de Barberio a croisé celui de Dan D’Astoli, un entraîneur qui a eu un impact important sur sa carrière. « Il allait davantage chercher les émotions. Il savait travailler les aspects techniques tout en mettant l’emphase sur les émotions. »

 

En plus de D’Astoli, Mark a pu bénéficier du support d’un autre homme qu’il a côtoyé pendant son hockey mineur : son père. « Il m’a toujours dit que tant qu’à faire quelque chose, je devais le faire à 100% ou ne pas le faire du tout. »

 

Interrogé en fin d’entrevue sur le conseil qu’il souhaiterait donner aux jeunes qui aspirent à jouer dans la Ligue nationale, Barberio a été simple, mais honnête : « Il faut toujours avoir du plaisir dans le sport et toujours s’amuser. Ça prend beaucoup de travail et de sacrifices pour atteindre la LNH, mais ça en vaut vraiment la peine ! »

 

Hockey Québec remercie Mark Barberio pour cet entretien et lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière dans la LNH.

 

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Finale LHJMQ: en route vers sept matchs...

Les Rangers de retour dans la série

Ted Lindsay: une lutte entre McDavid, Crosby et Burns

Penguins: autre commotion pour Crosby

Sept ans pour Nikita Zaitsev avec les Maple Leafs

Pekka Rinne a rajeuni!

Les Capitals ont eu chaud

Trophée Hart: McDavid, Crosby et Bobrovsky les finalistes

Michel Therrien dans la mire des Panthers?

Flames: prolongation de contrat pour Brad Treliving

Les Rangers mettent le grappin sur l'universitaire Neal Pionk

CH: contrat d'une saison pour le joueur autonome Jakub Jerabek

Loterie LNH: des surprises et des déceptions

Le Canadien s'entend avec le joueur autonome Antoine Waked

Canadien: un seul centre dans le Top 60

Aucun doublé depuis 19 ans!

Jakub Jerabek avec le Canadien?

Clément Jodoin quitte le Canadien

Implication communautaire: Wayne Simmonds et Travis Hamonic se feront la lutte

Kings: Marian Gaborik absent au début du camp d'entraînement?

Pas de Championnat du monde pour Auston Matthews

Travis Green serait l'homme des Canucks

Sharks: au tour de Logan Couture d'être mal en point

Joueurs autonomes: quels attaquants pourraient intéresser le Canadien?

Anderson, Cogliano et Ryan en nomination pour le trophée Bill-Masterton

Sharks: Joe Thornton était mal en point

Canadien: qui part, qui reste?

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social