Hockey Le Magazine

Du haut des Gradins | The Price is Right!

À son retour au jeu, Carey Price a été étincelant contre les Canucks, jeudi soir, au Centre Bell. (Getty)

Il a semé, pour aucune raison valable, la controverse après avoir raté les trois derniers matchs de son équipe sur les patinoires étrangères, la semaine dernière. On parlait d’une blessure au bas du corps. Un « informateur » allait même jusqu’à dire que sa saison était fort probablement fichue. D’autres avançaient un congé parental suite à la naissance de sa petite Millie. N’empêche, une certitude  demeure: The Price is Right!
 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Non, mesdames et messieurs, Carey Price n’est pas blessé sérieusement. Cedit  « informateur » devra revoir ses sources, car sa saison est loin d’être terminée. Peut-être revigoré par la naissance de sa petite dernière, le numéro 31 a salué son retour au jeu de brillante façon dans ce gain de 2-0 du Canadien contre les Canucks, jeudi soir, au Centre Bell.

 

Autant les amateurs semblaient désespérés lorsqu’il n’a pas accompagné les siens en Floride puis à Dallas, la semaine dernière, autant ils l’ont acclamé à tout rompre jeudi soir. Honnêtement, Price était dans sa zone et lorsqu’il est dans sa zone, il est pratiquement invincible. Mieux, encore: il insuffle une dose de confiance inébranlable aux joueurs devant lui.

 

Jusqu’à tard au second tiers, le gardien de but du CH avait été solide, mais sans plus. Il contrôlait bien ses retours et se voulait une présence rassurante pour les joueurs devant lui. C’est en fin de deuxième période, toutefois, qu’il a véritablement apposé sa griffe sur le score final de ce match en réalisant de gros arrêts, notamment un à bout portant aux dépens de Bo Horvat après une mauvaise remise de Joel Armia dans l’enclave.

 

À ce moment-là, on était en fin de période et la troupe de Claude Julien ne menait que par deux buts. Il s’agit assurément d’un moment marquant dans la partie. Le genre d’arrêt que son auxiliaire Antti Niemi n’avait peut-être pas su offrir au CH lors du match échappé à Tampa, contre le Lightning, samedi dernier.

 

Avec la performance offerte par Pricey contre les Nucks, tout est maintenant en place pour une deuxième moitié de saison enlevante. Tranquillement pas vite, il commence à y avoir de plus en plus d’ambiance dans le Centre Bell. Le Canadien est dans la course pour une place en séries éliminatoires et à moins d’un effondrement que personne ne sent venir, il pourait parvenir à s'y faufiler. Pour combien de matchs? On aura le temps d’en reparler d’ici là.

 

Les Montréalais saluaient le retour au jeu d’Armia contre les Canucks. Il a connu un bon match dans l’ensemble et c’est une excellente nouvelle pour l’organisation. Avant de tomber au combat lors d’un match contre les Rangers, au début novembre, il offrait un rendement honnête à Claude Julien. Le CH, qui parvenait  à se débrouiller plutôt bien en son absence, aura encore plus de profondeur avec sa présence au sein de la formation. Surtout avec l’absence d’Andrew Shaw, qui connaissait de bons moments avant de se blesser contre les Stars.

 

La fin de saison s’annonce excitante et tous les matchs seront importants pour le Tricolore. Il aura besoin de l’apport de tous et chacun, comme ç’a été le cas lors du plus récent voyage de six matchs sur la route et lors de la visite des Canucks, jeudi soir.

 

On aura un autre aperçu du visage de l’édition 2018-2019 du Canadien lors de la visite de P.K. Subban et des Predators, samedi soir, au Centre Bell. On pourrait aussi ajouter la visite du Wild, lundi soir, à cette catégorie. Après tout, il a encaissé l’un de ses durs échecs de la saison contre cette équipe, en décembre dernier, au Xcel Energy Center de St. Paul.

 

Jordie Benn et Jonathan Drouin ont déjoué Markstrom (24 arrêts) du côté des locaux. Price, de son côté, a bloqué les 33 rondelles dirigées vers lui pour signer le 42e jeu blanc de sa carrière, son second en 2018-2019.

 

On reconnecte lundi!

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social