Hockey Le Magazine

Junior | Un doublé pour Pouliot et Dobson?

Mario Pouliot (Getty)

Quand Mario Pouliot a quitté son poste d’entraîneur-chef du Titan d’Acadie-Bathurst pour prendre les guides des Huskies de Rouyn-Noranda, l’été dernier, il savait qu’il améliorait son sort.

 

Steve Turcotte | Hockey Le Magazine

Collaboration spéciale

 

Après tout, ajouter les tâches de directeur général à celles d’entraîneur-chef permet de contrôler beaucoup plus de choses… et de bénéficier d’une sécurité d’emploi plus solide. En prime, il quittait une équipe qui allait amorcer une lourde reconstruction au profit d’une autre dont le noyau est arrivé à maturité.

 

« Je savais que j’héritais d’une bonne équipe, c’est vrai, sourit le vieux routier, dont ses Huskies paradent actuellement en tête du classement général du circuit Courteau. Gilles Bouchard [l’ancien entraîneur-chef] m’en avait parlé en grand bien, mais j’ignorais à quel point elle était solide. »

 

C’est une surprise considérant, qu’en début de saison, les projecteurs étaient davantage tournés vers les Mooseheads d’Halifax, les Voltigeurs de Drummondville et l’Océanic de Rimouski.

 

« Ce qui fait la différence, c’est la chimie au sein de l’équipe, souligne-t-il. J’ai la chance de diriger un noyau de joueurs qui a été élevé ensemble. Nos leaders ont vécu la conquête de la coupe du Président de 2016, et cette expérience est importante. Ils savent ce que ça prend pour se rendre jusque-là et ils montrent l’exemple. »

 

Témoin privilégié de l’effort fourni par sa bande, Pouliot s’est aventuré sur le marché des transactions dans l’espoir de dénicher des munitions supplémentaires en vue de la grande danse du printemps. Si cette date limite représentait un test pour celui qui en était à une première expérience du genre en tant que DG, admettons qu’il l’a réussi haut la main. Avec sept acheteurs sur les rangs, il a mis la main sur deux des trois patineurs les plus convoités, soit Noah Dobson et Joël Teasdale. Il a aussi récupéré un ancien choix de première ronde des Huskies, Louis-Filip Côté.

 

« Ces gars-là étaient très haut sur notre liste, dévoile l’homme de hockey d’expérience. On voulait ajouter des gars qui allaient bien cadrer avec notre philosophie. On tenait également à certaines valeurs, que nous ne voulions pas bouger. Je suis bien entouré par Marc-André [Bourdon] et Daniel [Leblanc], et on a réussi notre mission. Voilà trois joueurs qui pourront nous aider sur 200 pieds. »

 

Dobson, un ajout à ne pas négliger

Du groupe, le cheval est évidemment Dobson, l’une des pierres angulaires d’Équipe Canada junior au dernier Championnat mondial de hockey junior. Le choix de première ronde des Islanders détenait une clause de non-échange et il contrôlait sa destinée. Il n’a pas rechigné à se présenter en Abitibi afin d’y rejoindre Pouliot, avec qui il a soulevé la coupe du Président, puis la coupe Memorial, le printemps dernier.

 

« Il n’a pas été dur à convaincre, dit l’entraîneur-chef. On se connaît bien, j’ai eu la chance de le diriger à ses deux premières saisons dans le junior. Il veut gagner et il sait par où il veut passer avant d’atteindre le prochain niveau. »

 

Parce que la LHJMQ fonctionne par cycle, très peu de gens ont pu soulever ces trophées deux années de suite. Pouliot et Dobson auront une opportunité en or d’y parvenir dans quelques semaines.

 

« On se concentre sur le processus d’abord et avant tout, assure-t-il. L’objectif à atteindre est connu de tous et maintenant, il s’agit de s’améliorer chaque jour comme équipe. On a du chemin à faire, il y a d’autres très bonnes équipes au sein de la ligue. »

 

Mario Pouliot hésite un peu quand on lui demande de comparer ses Huskies de cette année au Titan du printemps dernier.

 

« C’est dur de comparer, honnêtement, conclut-il. On a peut-être un peu plus de profondeur à l’attaque et à la défense. J’aime beaucoup notre duo de gardiens. Mais bon, tout ça ne garantit rien. Nous devons profiter de la fin de la saison pour s’assurer que tout le monde sera prêt quand les séries s’amorceront. C’est notre seule préoccupation en ce moment. »

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social