Petit Centre Bell extérieur à Lavaltrie: profiter des joies de l’hiver

Photo: Alain Bellier
Dans la cour arrière d’une maison située dans un quartier paisible de Lavaltrie, à une trentaine de minutes de Montréal, se cache définitivement l’une des plus belles patinoires familiales extérieures au Québec. L’endroit est chaleureux et la ressemblance avec le Centre Bell est saisissante. Hockey Le Magazine est allé visiter l’œuvre de la famille Tremblay, une famille mordue de hockey et du Canadien.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

« Faire une patinoire comme celle-là est un défi personnel, affirme Maxim Tremblay lorsque rencontré dans la chambre des joueurs, située dans son garage, après une partie disputée avec toute la famille. Quand tu fais une patinoire comme ça, tu le fais pour toi et tes enfants, mais pas strictement pour eux. La première année, il y avait les lignes rouges et bleues et le logo du Canadien au centre de la glace. C’était cute. L’année suivante, tu penses à autre chose. Je me suis commandé des drapeaux pour découper le logo et l’incruster dans la glace. Je me disais toujours ‘Qu’est-ce que je pourrais bien faire avec la patinoire cette année?’ Je voulais toujours en rajouter davantage à chaque année. J’ai décidé d’ajouter les logos des commanditaires sur les bandes. J’ai été voir une photo du Centre Bell sur Google pour les reproduire. J’en faisais peut-être deux par semaine le temps de les dessiner, de les découper et de les peinturer. Deux jours plus tard, j’en rajoutais encore. J’en ai eu pour un mois et demi, environ. »

 

Maxim Tremblay, ses enfants Matis et Émile et sa conjointe Julie sont bien fiers du produit final. HLM a été reçu à bras ouverts par un beau dimanche après-midi de janvier et l’expérience a été inoubliable. Par contre, Maxim met les amateurs en garde : ça prend de la passion, mais surtout beaucoup de temps pour en arriver là.

 

« Je dis toujours que j’ai trois shifts dans une journée: de 8h à 16h, de 16h à minuit et de minuit à 8h, rigole celui qui travaille Chez Desjardins, en plus d’accompagner ses jeunes lors de leurs matchs de hockey mineur. Moi, le temps que je consacre à ce projet, c’est de 20h à minuit, si ce n’est pas à 2 h du matin. Parfois, il y en a qui me disent ‘Coudonc, t’as juste ça à faire?’ Non, mais au lieu de regarder un film le soir, je me consacre à ça et honnêtement, ma blonde est sweet au boute de me le permettre. Elle accepte que je sorte dehors à 21 h et que je rentre à 1 h du matin parce que je dois arroser ou faire mes lignes. »

 

Si ses enfants bénéficient maintenant de l’une des plus belles patinoires extérieures au Québec afin d’exercer leurs tirs et s’amuser avec leurs amis, Maxim Tremblay, lui, profite des joies de l’hiver en s’occupant de son bébé. À son avis, il n’y a pas meilleur moyen d’apprécier le grand air que d’avoir une telle patinoire chez soi.

 

« Il y a des gens qui m’écrivent pour pouvoir faire une patinoire comme la mienne, mais ils n’en ont jamais fait de leur vie, conclut-il. Commence par voir si t’es prêt à accepter d’aller pelleter la patinoire sept fois dans la même semaine parce qu’il a neigé ou de l’arroser trois fois parce qu’il a fait plus chaud une telle semaine. En décembre, je fais jouer l’album de Noël de Michael Bublé et je m’amuse dehors. La patinoire ne nous a jamais fait autant profiter de l’hiver! On embarque dessus et on la déblaye les quatre ensemble. C’est pratiquement une deuxième cour pour moi. Chez nous, on aime tous le hockey et le Canadien, mais ça nous fait surtout profiter de l’hiver. »

 

Chapeau pour cette magnifique réalisation!

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social