Blogue Dany Dubé | Les meilleurs duos des dernières années en séries éliminatoires

Evg
Evgeni Malkin et Sidney Crosby (Getty)

Dans le milieu du hockey, nous faisons souvent référence aux duos à l’attaque. Même les entraîneurs essaient de concevoir des duos au sein de leur formation ! À l’approche des séries éliminatoires 2021 de la Ligue nationale, j’ai décidé de m’attarder aux paires qui se sont le plus illustrées depuis la conquête des Penguins, au printemps 2009, ainsi qu’à celles qui devraient être à surveiller au cours des prochaines années. Vous remarquerez rapidement que les duos sont à vrai dire des… trios !

 

Dany Dubé | 98,5 FM

Collaboration spéciale

 

La première chose que j’ai tenté de faire, c’est de faire ressortir l’impact des duos en séries depuis 2009. Pour me donner une méthode de travail et que les gens puissent suivre ma réflexion, j’ai comptabilisé le nombre de points obtenus par les duos en séries. Pour chaque équipe gagnante de la coupe Stanley depuis 2009, j’ai recensé le nombre de points amassés par les dix premiers meilleurs marqueurs de chacune de ces équipes en séries éliminatoires. Pourquoi ai-je procédé ainsi ? C’est pour avoir une meilleure idée de la profondeur de leur attaque.

 

1) Sidney Crosby et Evgeni Malkin
Penguins de Pittsburgh

Il s’agit du duo le plus productif en considérant ce que les Penguins avaient sous la main à ce moment et l’équation que j’ai mise en place. Ils ont contribué pour 40 % de la production offensive des dix premiers attaquants du club en séries.

 

2) Nikita Kucherov et Brayden Point

Lightning de Tampa Bay

Le vrai duo était formé de Kucherov et de Steven Stamkos, mais depuis que ce dernier s’est blessé l’an passé, Point en a profité pour saisir la balle au bond et devenir un joueur très important dans la Ligue nationale. Ils ont fourni 38 % de la production offensive des dix premiers attaquants. Ce n’est pas rien !

 

É3) Jonathan Toews et Patrick Kane

Blackhawks de Chicago

Anze Kopitar et Dustin Brown
Kings de Los Angeles

Il s’agit des deux seuls autres duos qui ont été capables de produire à hauteur d’au moins 30 % de la production offensive des dix premiers attaquants depuis 2009.

 

Seulement quatre formations sont donc parvenues à avoir 30 % et plus de leur production offensive générée par un duo sur toute cette période de temps. Un constat s’impose : il se marque maintenant plus de buts qu’il y a quelques années et il est devenu difficile pour les joueurs d’avoir un impact aussi notoire. En ce sens, la performance du Lightning lors des séries de 2020 est très méritoire.

 

La troisième roue du carrosse

Je me suis également attardé à la troisième roue du carrosse. Après tout, il est toujours important de bien entourer ses bons joueurs. Au fil de ma recherche, je me suis aperçu que les équipes qui gagnent la coupe Stanley n’ont pas seulement un duo dynamique, mais aussi un troisième joueur qui s’invite dans l’équation et qui vient offrir de la latitude à l’entraîneur.

 

La production de la troisième roue en séries depuis 2009

L’une des raisons pourquoi l’équipe des Penguins est celle qui a remporté le plus de championnats depuis 2009, c’est parce qu’ils ont toujours eu la troisième roue du carrosse parfaite en fonction de leur duo dynamique. Il y a eu Bill Guerin, en 2009, Phil Kessel en 2016 et 2017, et maintenant, c’est Jake Guentzel. Sidney Crosby et Evgeni Malkin ont toujours répondu à l’appel en séries, mais il faut dire qu’ils étaient bien épaulés, également. Voilà qui vient donner une valeur ajoutée à ma théorie, qui rappelle l’importance d’avoir un bon duo offensif, mais aussi de bien l’entourer.

 

Le plus grand nombre de buts inscrits par les équipes championnes

Voilà une autre composante que je veux insérer dans mon équation pour faire réfléchir les gens. Depuis 2009, l’équipe qui a inscrit le plus de buts en séries est celle des Kings, en 2014, avec 88. C’est deux de mieux que les Capitals, qui ont triomphé en 2018 avec un total de 86 buts marqués. Suivent ensuite les Bruins, qui avaient inscrit 81 filets au printemps 2011. Toutefois, leur meilleur marqueur avait terminé avec 23 points, soit David Krejci. C’était carrément un autre système qui leur avait permis de soulever le gros trophée. Les Bruins avaient eu une belle contribution de leur quatrième trio ce printemps-là.

 

Le nombre de buts gagnants par les joueurs de premier ordre  

Maintenant qu’on sait que les trois joueurs identifiés plus haut ont été en mesure de récolter beaucoup de points, il faut se demander ‘Quel impact ces points ont-ils sur l’issue d’un match ?’ C’est très difficile à évaluer, mais il y a une trace et une piste qui sont laissées avec la statistique des buts gagnants.

Ces joueurs évoluaient souvent sur des trios différents, mais ce sont eux qui ont eu le plus d’occasions de faire la différence de par leur temps de glace et l’excellence de leur travail, notamment. 

 

Et maintenant, si on regardait ce que l’avenir nous réserve ? Considérant toutes les pistes de réflexion qu’on vient de se donner, qui seront les duos à surveiller et la troisième roue du carrosse à surveiller ces prochaines années en séries ? Vous remarquerez que toutes les formations retenues misent sur au moins un bon joueur de centre établi dans la Ligue nationale. Bonnes séries 2021 à tous et à toutes !

 

Les duos à surveiller ces prochaines années en séries

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social