Blogue Marc Denis | À contre-courant

Ben Bishop couvre beaucoup d'espace devant son filet.
Ben Bishop couvre beaucoup d'espace devant son filet. (Getty)

Depuis plusieurs années, la tendance est devenue évidente dans la Ligue nationale : les gardiens de but sont de plus en plus grands et de plus en plus gros devant leur filet. Si l’on se fie aux plus récentes séances de repêchage, rien ne pointe dans la direction opposée. Les jeunes gardiens au gabarit imposant ont la cote. Ultimement, s’agit-il là de la seule manière d’évaluer le potentiel professionnel d’un espoir entre les poteaux ?

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale

 

Clairement, un gardien plus grand, même agenouillé sur la glace, couvre mieux la partie supérieure du filet, là où les meilleurs marqueurs logent souvent la rondelle. Une charpente plus imposante occupe plus d’espace, point. À la base, un tireur qui lève les yeux voit moins d’ouvertures lorsqu’il décoche un tir face à Ben Bishop que lorsqu’il s’exécute face à Jaroslav Halak, par exemple. La différence est suffisante pour créer le doute dans la tête du joueur en possession de la rondelle. Quand on sait que les francs-tireurs excellent une fois en pleine confiance, voilà un facteur à ne pas négliger.

 

Lors des situations de jeu, un gardien imposant bénéficiera d’un avantage net lors des tirs voilés et des mêlées devant lui. Le temps de réaction devenant quasi nul face à un écran ou, pire, contre une déviation à bout portant, la couverture d’espace devient alors l’atout numéro un pour effectuer l’arrêt.

 

Le contre-poids

Tout ce qui a été énoncé plus haut ne tient la route que si le gardien sait se positionner adéquatement. On parle alors ici de mobilité sur patins, mais aussi de précision dans les déplacements. Les grands gardiens peuvent parfois avoir certaines restrictions en mobilité latérale et en fluidité. Sachant que le hockey n’a jamais été aussi rapide qu’en 2019, il s’agit ici d’un élément supplémentaire dans l’équation. Un gardien athlétique saura indubitablement compenser un manque de carrure par des déplacements efficaces, alors que l’armoire à glace aura tendance à « tricher » pour ne pas se faire battre facilement en retraitant vers sa ligne des buts, perdant ainsi son avantage naturel en couverture d’espace.

 

Vaincre les préjugés

Comme la tendance vers les grands et gros gardiens ne semble pas être à la veille d’être renversée, il faut bien trouver d’autres points d’analyse pour repérer les jeunes hommes masqués qui auront une chance de jouer chez les professionnels malgré un gabarit plus modeste.

 

D’ailleurs, le monde du hockey ne compte pas suffisamment de gardiens de 6 pi 3 po et plus pour remplir les filets de la Ligue nationale, de la Ligue américaine, de la Ligue continentale russe et des autres ligues professionnelles. S’il est facile de trouver les Spencer Knight, un jeune homme de 6 pi 3 po repêché par les Panthers en 2019, et Yaroslav Askarov, un gardien de 6 pi 3 po avantageusement répertorié en vue du prochain encan du circuit Bettman, c’est un tout autre défi de trouver le prochain Juuse Saros.

 

L’aspect le plus important à garder en tête est la coordination entre le suivi visuel constant de la rondelle et l’utilisation des mains du gardien. Un athlète alerte qui a repéré le disque depuis la lame du bâton du tireur sera en mesure de venir couper l’angle d’une rondelle ascendante en utilisant son gant d’attrape ou son bouclier avant que celle-ci ne le batte au-dessus de l’épaule pour se loger dans la partie supérieure du filet.

 

C’est donc dire que les plus petits gardiens robotisés, qui ne se fient qu’à leur position agenouillée en papillon, doivent modifier leur comportement pour utiliser leur regard comme gouvernail et libérer leurs bras du long du corps pour aller chercher activement une technique d’arrêts plus efficace. Se faisant, le gardien est en mesure de mieux gérer son match et ses retours de tir, en plus d’assurer une précision dans ses mouvements.

 

Si tous les éléments en rubrique sont présents dans l’arsenal d’un gardien, celui avec le meilleur gabarit occupera toujours le haut du pavé. Par contre, il est bon de savoir que tous les gardiens qui savent adapter leur jeu, peu importe leur taille, peuvent connaître du succès.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social