Blogue Marc Denis | Ils sont aux portes de la grande ligue

La Ligue nationale peut compter sur un bon groupe de jeunes gardiens de but récemment arrivés dans ses rangs. Un groupe de qualité à défaut de la quantité. En lien avec les prouesses de Cayden Primeau devant la cage du Rocket de Laval lors de son long parcours dans les séries éliminatoires de la coupe Calder, j’ai décidé de vous en présenter quelques-uns.

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale

 

Pour moi, il n’était pas question d’établir un palmarès, puisque l’exercice devient très futile alors que les cerbères qui aspirent à la Ligue nationale ne sont pas tous rendus au même stade de leur développement et ne font pas tous face à la même situation au sein de l’organisation avec laquelle ils sont sous contrat.

Chez les jeunes espoirs de premier plan, il sera intéressant de voir lequel ressortira du lot. Yaroslav Askarov a fait beaucoup de bruit, mais le gardien russe qui attrape de la droite a beaucoup de chemin à faire afin de peaufiner sa technique et devenir un gardien de tous les jours avec les Predators.

Du côté du Colorado, Justus Annunen a connu de bonnes séries éliminatoires dans la Ligue américaine, mais il jouait derrière une très bonne équipe et il a encore besoin de millage en Amérique du Nord avant d’accéder à la grande ligue à temps plein.

Chez le Wild, la situation est intéressante, alors qu’on employait deux vétérans dans la trentaine avancée en Marc-André Fleury et Cam Talbot, en plus de se départir des services de Kaapo Kahkonen, désormais avec les Sharks. La porte semble donc grande ouverte pour Jesper Wallstedt, un choix de premier tour du Wild au dernier repêchage, mais les habitudes de travail sont bien différentes de ce côté-ci de l’Atlantique et il faudra voir comment son jeu se transposera depuis la ligue d’élite suédoise, où il évoluait jusqu’à tout récemment.

En dernier lieu, un peu comme tout le monde, j’ai bien hâte de voir, même si rien ne presse pour le moment, comment se débrouillera Devon Levi, maintenant dans l’organisation des Sabres, lorsqu’il fera le saut chez les professionnels. Le gardien québécois a été franchement bon lors de sa participation au Championnat mondial de hockey junior.

 

ÉGALEMENT À SURVEILLER

Après de très bonnes saisons et séries dans la AHL, gardons aussi un œil sur Dustin Wolf, à Calgary, et Joel Hofer, à St. Louis. Wolf, le récipiendaire du trophée Baz Bastien remis au meilleur gardien de la AHL en 2021-2022, à l’âge de 21 ans seulement, a démontré de la constance avec Stockton, une qualité qu’on lui attribuait aussi avec Everett, dans la ligue junior de l’Ouest. 

Hofer, lui, s’est imposé en séries avec les Thunderbirds de Springfield et devrait demeurer comme partant dans la AHL pendant une autre saison avant de graduer.

Chez les plus âgés, Stuart Skinner devrait percer les rangs des Oilers dès la saison prochaine avec le départ de Mikko Koskinen et une bonne tenue à Bakersfield. Aussi, il sera plus qu’intéressant d’épier les moindres faits et gestes de Cayden Primeau au camp du Tricolore après un parcours très probant avec le Rocket lors des plus récentes séries.

 

BIENTÔT PRÊTS POUR LA GRADUATION ?

 

 

DE JEUNES GARDIENS QUI SONT IMPLANTÉS DANS LA LNH

 

Jake Oettinger a confirmé sa place parmi les gardiens numéro un en devenir avec une performance franchement impressionnante devant la cage des Stars lors des récentes séries contre les Flames. Il fera vite oublier les départs de Ben Bishop et d’Anton Khudobin.

 

Jeremy Swayman est devenu l’homme de confiance à Boston, supplantant Linus Ullmark et obtenant les départs les plus importants face aux Hurricanes. Il n’est pas encore au niveau de Tuukka Rask lors de ses belles années, mais parions qu’il sera au cœur du renouveau des Bruins de Don Sweeney.

 

Spencer Knight, des Panthers, peut quant à lui prendre tout le temps nécessaire pour se développer derrière Sergei Bobrovsky, du moins jusqu’à ce qu’il soit prêt à le remplacer en Floride.

 

Carter Hart n’a que 23 ans et il vient de compléter une quatrième saison dans le circuit Bettman avec les Flyers. Les résultats probants ont beau tarder à se montrer le bout du nez, il n’en demeure pas moins que l’expérience déjà acquise le servira bien dans un futur pas si lointain.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social