Hockey Le Magazine

Blogue Marc Denis | Joueurs autonomes 2021 : la chaise musicale chez les gardiens

La plus récente période de signatures de joueurs autonomes dans la Ligue nationale a révélé un marché particulièrement effervescent chez les gardiens de but. Plusieurs ont changé d’adresse. Profitons du début des activités pour regarder quels cerbères risquent d’avoir le plus grand impact au sein de leur nouvelle équipe.

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale

 

Situations améliorées

Contre toute attente, les Hurricanes se retrouvent en meilleure posture qu’à pareille date l’an dernier, malgré le fait qu’ils aient laissé filer non pas un, pas deux, mais bien quatre gardiens dont ils avaient possession des droits à un moment donné. Pour moi, Frederik Andersen est un gardien numéro un établi qui a prouvé, avec les Maple Leafs, son ascendant positif envers ses coéquipiers. De plus, Antti Raanta représente, pour moi, un très beau risque comme auxiliaire.

À court terme, il est important de noter qu’on n’a pas fait sauter la banque pour mettre ces deux vétérans sous contrat. Rester en santé deviendra maintenant le défi et probablement la condition principale pour déterminer si tout ce chambardement sera couronné de succès.

Une autre équipe qui s’en tire plutôt bien après avoir flirté avec le désastre se retrouve à Denver. En effet, incapable de s’entendre avec le finaliste au trophée Vézina et gardien partant de l’Avalanche la saison dernière, Philipp Grubauer, le directeur général, Joe Sakic, a vu juste en transigeant pour obtenir Darcy Kuemper, des Coyotes. Kuemper combine gabarit imposant, désir de vaincre et juste assez d’expérience pour se pointer devant le filet d’une formation qui aspire aux grands honneurs. À mon avis, l’ajout de celui-ci et le retour en santé de Pavel Francouz améliore la situation dans le demi-cercle de l’Avalanche.

 

Des auxiliaires et mentors

Jaroslav Halak et Martin Jones se voient tous deux confier des rôles de mentors pour de prometteurs gardiens au sein d’organisations qui aimeraient bien participer aux séries. Deux beaux défis.

L’approche et les performances de Jones seront très importantes afin de permettre à Carter Hart de rebondir après une saison en deçà des attentes à Philadelphie.

Pour Halak, il s’agira de supporter Thatcher Demko, qui a prouvé sa capacité à être un joueur d’impact, soir après soir, chez les Canucks.

 

Des status quos inquiétants

Les Oilers sont aux prises avec un casse-tête complexe qui tire à sa fin. Je fais allusion ici au contrat ou, plutôt, au salaire octroyé à Mikko Koskinen. Mike Smith est reconnu pour être un compétiteur féroce et un leader apprécié de ses coéquipiers. Maintenant dans la quarantaine, il devra encore être à la hauteur d’un numéro un pour compenser les lacunes évidentes du vétéran finlandais.

Les Penguins ont souffert, lors de leurs deux dernières éliminations, de gardiens qui ont perdu leur duel de façon convaincante. Pourtant, Tristan Jarry et Casey DeSmith seront probablement de retour entre les poteaux.

 

Des recrues qui promettent

Je ne surprendrai personne ici, mais je m’en voudrais de terminer sans vous rappeler d’avoir à l’œil le travail de deux gardiens prometteurs qui auront, selon moi, leur mot à dire pour leur équipe respective.

Sergei Bobrovsky a un contrat béton en poche, mais il a besoin d’aide. Heureusement, les Panthers peuvent compter sur Spencer Knight, un jeune homme qui n’est jamais dépassé par les évènements.

Chez les Bruins, la simple mission de se rendre en séries en sera toute une, et je ne serais pas nécessairement renversé de voir Jeremy Swayman ravir le poste de partant à Linus Ullmark, fraîchement débarqué de Buffalo, avant longtemps.

Bonne saison à tous !

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social