Blogue Marc Denis | Les gardiens de la Série du siècle

Vladislav Tretiak (Getty)

S’il était évident, avant d’amorcer la série de matchs entre les étoiles de la Ligue nationale et l’équipe de l’Union soviétique de 1972, que Ken Dryden et Tony Esposito étaient des gardiens étoiles, il n’aura fallu que 60 minutes, au Forum de Montréal, pour que Vladislav Tretiak soit reconnu de tous.

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale

 

Étincelant dans une victoire de 7-3 de son pays grâce à 29 arrêts sur 32 tirs, le gardien âgé de 20 ans à peine ouvrait les yeux et élargissait, par le fait même, les œillères de plusieurs observateurs.

Dans mon palmarès personnel, il vient au quatrième rang des gardiens les plus marquants de tous les temps, tout juste derrière Patrick Roy, Martin Brodeur et Dominik Hasek.

Je me souviens très bien du premier livre biographique que j’ai lu de toute ma vie avec sa couverture grise argentée, le gardien tenant son masque à la main et arborant l’uniforme de l’Union soviétique : Tretiak, the legend.

Même s’il n’a jamais joué dans la Ligue nationale, le choix de septième ronde du Canadien en 1983 a changé la position de gardien par son approche au niveau de la condition physique. Trois fois médaillé d’or aux Jeux olympiques et dix fois champion du monde, il aura perpétué sa légende en étant entraîneur des gardiens des Blackhawks pendant 14 saisons.

 

LA VALSE ANNUELLE

Quels gardiens ayant changé d’adresse au cours de l’été auront le plus d’impact avec leur nouvelle équipe ? Sans avoir de réponses claires, on peut déjà avancer que les Oilers ont grandement amélioré leur sort à cette position névralgique.

Il est clair que Jack Campbell est capable de tenir le fort à titre de gardien numéro un et qu’il voudra poursuivre sur sa lancée entamée à Toronto. Et si son seul standard est de faire mieux que Mike Smith et Miko Koskinen, avouons que la tâche ne sera pas trop ardue.

Les Capitals aussi ont voulu changer de cap complètement. Jetant leur dévolu sur le gardien champion en titre de la coupe Stanley, Darcy Kuemper, ils ont du même coup abandonné le projet de développement d’Ilya Samsonov, désormais chez les Maple Leafs pour seconder Matt Murray envers qui on fonde des espoirs de relance de carrière dans la Ville Reine. Terminé, aussi, pour Vitek Vanecek, qui se retrouve maintenant au New Jersey. Charlie Lindgren, anciennement de l’organisation du CH, secondera Kuemper à Washington après une excellente tenue avec Springfield dans la Ligue américaine.

Et si c’était les Red Wings qui avaient frappé le grand coup en mettant la main sur l’ancien des Blues, le Finlandais de 27 ans, Ville Husso ? Appelé à partager la tâche avec Alex Nedjeljkovic, âgé d’à peine 26 ans, ces deux portiers pourraient surprendre et constituer un duo très efficace pour l’équipe de Steve Yzerman. Une lutte pour le poste de partant s’annonce donc ici.

Plus près de chez nous, on gardera un œil sur les performances de Cam Talbot devant la cage des Sénateurs. Après un été occupé et couronné de succès, Pierre Dorion place de grandes attentes envers son groupe et une bonne tenue du gardien d’expérience, surtout tôt en saison, pourrait largement aider la cause des jeunes Sens.

Finalement, parmi les autres situations intéressantes à surveiller à travers le circuit Bettman, il sera fascinant de surveiller l’évolution et le développement de Spencer Knight derrière Sergei Bobrovsky. Les Panthers de Bill Zito veulent clairement devenir de sérieux prétendants en séries éliminatoires et une saine compétition entre le jeune et le vétéran aiderait certainement la cause à Sunrise.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social