Blogue Marc Denis | Un nouveau héros masqué

Juuse Saros (Getty)

Les séries éliminatoires de la Ligue nationale nous révèlent souvent de nouveaux héros devant le filet. Michael Leighton, avec les Flyers, Jordan Binnington, avec les Blues, et Antti Niemi, avec les Blackhawks, pour n’en nommer que quelques-uns depuis une dizaine d’années, sont sortis de nulle part pour connaître un long parcours printanier et, dans le cas des deux derniers, soulever la coupe Stanley.

 

Marc Denis | RDS

Collaboration spéciale

 

On peut ajouter Matt Murray, avec les Penguins, à cette liste, même s’il faisait partie des espoirs les plus prometteurs lors de sa conquête initiale, lors du printemps de 2016.

L’environnement protégé de l’an dernier, quoique tenu selon des paramètres bien différents que par les années antérieures, n’a pas fait exception à la règle. Cette fois-ci, c’est un vieux routier habitué de jouer les seconds violons, Anton Khudobin, qui a obtenu, à l’âge de 33 ans, une première vraie opportunité d’être un partant en séries et de nous en mettre plein la vue. Il a d’ailleurs été la pierre angulaire du parcours des Stars jusqu’en finale.

 

À qui le tour?

Maintenant, qui sera le héros masqué sorti de l’ombre en 2021 ? Les Hurricanes, dont j’ai clairement sous-estimé la qualité des gardiens, semblent avoir de bons candidats. Surtout l’Américain Alex Nedeljkovic, qui a su profiter de l’absence de Petr Mrazek pour briller en saison régulière. Il faut souligner qu’il connaît tout de même le tabac, ayant mené, avec l’aide de Dustin Tokarski, les Checkers de Charlotte vers la conquête de la Coupe Calder de la Ligue américaine, en 2019.

Dans la même division, il y aussi un certain Juuse Saros, la principale raison des succès inattendus des Predators, qui pourrait surprendre. De gabarit modeste, il s’impose comme l’homme de confiance à Nashville, ayant pris le relais du vétéran Pekka Rinne, qui est en fin de carrière. Si les Preds veulent causer une surprise, Saros devra nous émerveiller.

Le dernier candidat inconnu que je veux présenter évolue à Washington. Vitek Vanecek a très peu d’expérience en séries au niveau professionnel, et aucune dans la grande ligue. Il s’est établi comme le numéro un chez les Capitals avec du jeu solide et, parfois, spectaculaire, supplantant Ilya Samsonov au passage.

Tout cela est bien beau, mais même si un gardien qu’on n’attendait pas peut venir voler la vedette, l’importance d’une situation claire demeure. Demandez à Joe Sakic et à l’Avalanche s’il est important d’avoir des ressources devant son filet. Sans Philipp Grubauer et Pavel Francouz, tous deux blessés, le Colorado a vu ses chances de championnat s’envoler l’été dernier. Cette situation explique en bonne partie l’acquisition du vétéran Devan Dubnyk lors de la date limite des transactions.

 

Un mea culpa s’impose

Je dois avouer que je n’attendais rien de bon de deux vétérans qui m’ont fait ravaler mes paroles. Mike Smith, des Oilers, qui montre le meilleur taux d’efficacité en carrière en séries dans la Ligue nationale, et Cam Talbot, du Wild, ont été excellents pendant toute la saison. Comme quoi il ne faut jamais négliger la fierté d’un gardien d’expérience. Parlez-en à Marc-André Fleury et à Tuukka Rask !

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social