Blogue Pierre Houde | Le Canadien est une équipe nettement améliorée

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a effectué tout un travail au cours de la saison morte. (Getty)

Malgré la parité qui semble régner dans la division Nord, le Canadien devrait être nettement plus compétitif à compter de la saison 2021. Que ce soit en valeur absolue ou en relation avec ses rivaux, le portrait de l’équipe a changé, et pour le mieux!

 

Pierre Houde | RDS

Collaboration spéciale

 

Bien malin celui qui aurait pu prédire le déroulement des choses pour le Canadien depuis la fin de l’été dernier. De son exclusion certaine des séries éliminatoires, à sa fin de saison qui s’annonçait laborieuse, pour ne pas dire pénible, après la date limite des transactions et à la liste d’interrogations inquiétante en lien avec plusieurs de ses jeunes espoirs, la présence miraculeuse de l’équipe en séries éliminatoires a offert une vitrine inespérée pour bien doser les véritables forces et faiblesses de l’équipe.

Ainsi, on a non seulement pu mesurer le niveau de progrès des jeunes joueurs et la juste valeur des vétérans après un repos forcé de près de trois mois, mais aussi mieux saisir ce que la formation valait vraiment sous la forte pression des séries.

Le directeur général, Marc Bergevin, les entraîneurs et les partisans du Canadien ont pu tirer des conclusions assez claires. Lesquelles ? Que devant un défi de taille, Carey Price peut encore jouer comme l’un des meilleurs au monde. Que Brendan Gallagher est un formidable leader sur la glace. Que Jeff Petry a fait des pas de géant sur le flanc droit, à la défense. Que Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi ont démontré hors de tout doute raisonnable qu’ils sont prêts à embrasser une fructueuse carrière dans la Ligue nationale et qu’en ajoutant leur nom à celui de Phillip Danault, la ligne du centre ne pose finalement plus problème !

Il y a aussi eu des conclusions moins heureuses. Que Max Domi n’avait plus vraiment sa place dans le portrait d’avenir de l’équipe, par exemple. Ou, encore, que le manque de profondeur à la ligne bleue devenait de plus en plus évident à mesure que le tournoi estival progressait. Qu’à ce rythme d’enfer, Price ne pourrait plus tenir le coup et qu’à un niveau d’intensité aussi élevé, l’équipe battait de l’aile sur le plan physique.

 

Des décisions bien ciblées

Le DG du Canadien avait donc un portrait beaucoup plus clair sur lequel il pouvait se rabattre pour la suite des choses. En fait, après le long processus du repêchage et du développement, il a pu passer à la seconde étape, soit celle des décisions ciblées. Ce à quoi il s’est attaqué à un rythme soutenu et avec un doigté certain.

À peine dix jours après l’élimination des siens, il a obtenu les services d’un auxiliaire de qualité pour Carey Price en Jake Allen. Dix jours plus tard, il a mis la main sur le défenseur gaucher de grand format, Joel Edmundson. Une douzaine de jours plus tard, il s’est assuré des services à long terme de Jeff Petry. Dix jours après, il a obtenu l’attaquant de puissance, Josh Anderson, et libéré, du même coup, l’équipe du fardeau que représentait Max Domi. Une semaine plus tard, il a ajouté du mordant à l’attaque en signant Tyler Toffoli pour quatre ans. Finalement, il a prolongé le contrat de son valeureux guerrier, Brendan Gallagher, pour six ans. Impressionnant, quand même !

 

Compétitif à tous les points de vue

Ces ajouts, départs et prolongations de contrat auront des impacts positifs à plus d’un point de vue. Dans les trois zones de jeu, le Canadien est maintenant une bien meilleure équipe et il est nettement plus équilibré. La perspective d’une juste utilisation de Carey Price s’avère enfin possible. Le quatuor principal à la défense est à la fois solide et expérimenté et ses membres se complètent merveilleusement bien, ce qui aidera un jeune comme Alexander Romanov à s’intégrer plus facilement et permettra de mieux utiliser Brett Kulak. Quant à l’attaque, il y a longtemps qu’on n’a pas vu une telle profondeur dans la métropole. À défaut de joueurs prodigieux, l’entraîneur-chef, Claude Julien, pourra compter sur trois trios productifs, un « quatrième » trio de haute qualité et il aura sous la main un bien meilleur mélange de finesse, vitesse, robustesse, jeunesse et d’expérience.

Consultés vers la fin du mois de novembre, plusieurs directeurs généraux n’ont pas hésité à placer le Canadien derrière les Maple Leafs dans une division canadienne, adaptée à la relance de la saison 2021. Dans la réalité d’une section Atlantique « normale », compte tenu de l’absence de mouvements significatifs chez plusieurs de ses rivaux et du départ de joueurs d’importance chez d’autres, il serait raisonnable de croire que le Tricolore peut viser le troisième rang, derrière le Tampa Bay et Toronto, et obtenir un laissez-passer pour les séries.

Bien sûr, tout se jouera sur la patinoire et en cette ère de COVID-19 où plusieurs paramètres ne tiennent plus. Cela dit, une analyse juste et objective nous permet d’en arriver à la conclusion d’une amélioration très nette du Canadien !

 

LA SAISON « MORTE » DU CANADIEN

 

2 SEPTEMBRE 2020

Acquisition du gardien de but Jake Allen, des Blues, par le biais du marché des transactions. Le 14 octobre, il signera une prolongation de contrat de deux saisons d’une valeur totale de 5,75 millions de dollars.

 

12 SEPTEMBRE 2020

Acquisition du défenseur Joel Edmundson, des Hurricanes, par le biais du marché des transactions. Cinq jours plus tard, il signera un pacte de quatre ans avec l’équipe.

 

25 SEPTEMBRE 2020

Prolongation de contrat de quatre saisons et de 6,25 millions de dollars annuellement accordée au défenseur Jeff Petry.

 

6 OCTOBRE 2020

Acquisition de l’attaquant Josh Anderson, des Blue Jackets, par le biais du marché des transactions. Il signera un pacte de sept saisons avec l’équipe deux jours plus tard.

 

12 OCTOBRE 2020

Contrat de quatre saisons et de 17 millions  $ accordé à l’attaquant Tyler Toffoli par le biais du marché des joueurs autonomes.

 

14 OCTOBRE 2020

Prolongation de contrat de six saisons et de 6,25 millions de dollars annuellement accordée à l’attaquant Brendan Gallagher.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social