Du haut des gradins | Attachant et bourré de talent

Jesperi Kotkaniemi était tout sourire lors de notre rencontre avec lui, le 20 septembre dernier.
 

Jesperi Kotkaniemi n’a pas besoin d’être le plus volubile afin de se faire des amis. Son sourire, rapidement devenu sa marque de commerce depuis son arrivée à Montréal, et son sens de la répartie lui donnent un air sympathique qui ne laissent personne indifférent.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Lors de notre rencontre avec lui, dans l’antichambre du vestiaire du Canadien au Complexe sportif Bell de Brossard, le Finlandais n’était pas un verbomoteur. Normal, après tout, lorsqu’on a seulement 19 ans et qu’on attire autant l’attention !

 

Toutefois, à maintes reprises au cours de notre entretien, il a esquissé ce sourire et affiché cet air décontracté qui ont charmé tant de partisans, la saison dernière. Un sourire typique d’un jeune homme heureux comme un poisson dans l’eau à Montréal. Il a notamment insisté sur le fait qu’il tenait à être un bon coéquipier, celui avec lequel les joueurs allaient avoir du plaisir.

 

C’est ce genre d’individu qui, il y a un an exactement, débarquait dans la métropole à l’âge de 18 ans seulement. À l’approche de sa deuxième saison avec le Tricolore, il a accepté de se livrer à nous dans un reportage de six pages* (28 à 33), qui porte notamment sur son arrivée en Amérique du Nord et sur la saison à venir.

 

Avec une quinzaine de livres de plus à sa charpente qu’à pareille date l’an dernier, Kotkaniemi possède tous les outils pour répondre à l’appel cette saison. Il faudra toutefois faire preuve de patience envers ce jeunot qui, après tout, n’a que 19 ans.

 

Sinon, à l’approche de la nouvelle saison du Canadien, vous retrouverez tout ce que vous voulez savoir sur la possible édition 2019-2020 de l’équipe (58 à 65).

 

Une entrevue de fond a aussi été réalisée avec l’attaquant Anthony Mantha (54 à 57), des Red Wings. Il revient, entre autres, sur le décès de son ami et entraîneur estival, Mathieu Latour, ainsi que sur ses débuts chez les professionnels qui ont demandé patience et persévérance afin de devenir le joueur qu’il est aujourd’hui.

 

Sinon, question d’être prêt pour la saison 2019-2020, nos quatre experts ont été appelés, via notre Top 10 (44 à 49), à identifier les dix meilleurs ajouts de l’été 2019, alors que Jonathan Huberdeau (22-23), des Panthers, Antoine Roussel* (38-39), des Canucks, et Frédérick Gaudreau* (40-41), des Predators, ont commenté les changements effectués par leur équipe au cours de la saison morte.

 

De son côté, notre collaborateur Jasmin Leroux est allé à la rencontre de l’attaquant Samuel Blais (24-25), des Blues, qui a vécu une année 2018-2019 de rêve qui s’est conclue par la conquête de la coupe Stanley, en juin dernier.

 

Quant à notre section sur le club-école du CH, le Rocket de Laval, elle met en vedette le fougueux attaquant Morgan Adams-Moisan* (34 à 37), un joueur au parcours atypique qui a rapidement obtenu le respect des amateurs de par son style de jeu éreintant et son implication dans la communauté.

 

Sans oublier, bien sûr, les chroniques habituelles de nos collaborateurs Pierre Houde, Marc Denis et Steve Turcotte, entre autres.

 

Bonne lecture et bonne saison 2019-2020 à tous !

*Reportages publiés dans la version payante, uniquement.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social