Hockey Le Magazine

Du haut des gradins | Charles Hudon doit débuter la saison à Montréal

À l'heure actuelle, le Québécois Charles Hudon doit faire partie des 12 premiers attaquants du CH. (Getty)
À l'heure actuelle, le Québécois Charles Hudon doit faire partie des 12 premiers attaquants du CH. (Getty)

L’excellent début de camp d’entraînement de Charles Hudon s’est poursuivi, mercredi soir, alors qu’il a sans contredit été l’un des attaquants les plus en vue dans un échec de 4-2 du Canadien aux dépens des Capitals, au Centre Bell.
 

Simon Bédard – @simonbedard17

 

Dès le début du camp, on savait que ses chances de percer l’édition 2017-2018 du CH étaient bien réelles. Après tout, on l’avait jumelé aux attaquants Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen, deux joueurs à caractère offensif. C’était la première fois depuis ses débuts au sein de l’organisation, en 2012, qu’on le plaçait dans pareille situation.

 

Mais le reste du chemin à parcours lui appartenait. Comme s’il avait maintenant un poste à perdre, et non à gagner comme c’était le cas par le passé. Dès le jour un du camp, le Québécois a démontré une confiance certaine, une confiance qui a résulté par une belle chimie avec Plekanec et Lehky.

 

La chimie a tout de suite opéré et on en a eu la preuve lors du match intraéquipe « Blancs contre Rouges » Canadian Tire, dimanche dernier, au Centre Bell. Rencontre au cours de laquelle Hudon a obtenu trois passes, dont une sur le but de la victoire de Mark Streit, en prolongation.

 

Les trois joueurs, qui devraient former la troisième unité du Tricolore lorsque la saison se mettra en branle, le 5 octobre prochain,  en ont épaté plus d’un lors du second duel préparatoire, face aux Caps. Non seulement ont-ils été perceptibles par leur vitesse et leur cohésion,ils ont également fourni le premier filet des locaux, inscrit par Hudon de surcroît.

 

Si Jonathan Drouin, Max Pacioretty et Ales Hemsky forment bel et bien le premier trio du Canadien, en octobre, il y a fort à parier que Plekanec, Hudon et Lehkonen demeureront ensemble au sein du troisième. Ce qui fait en sorte que Phillip Danault, Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher devront à leur tour trouver une certaine chimie pour former la seconde unité offensive des Montréalais.

 

Vraiment, le 54 ne peut entamer la saison dans la Ligue américaine, avec le Rocket. Il a clairement démontré – autant lors de ses séjours antérieurs dans la LNH que depuis le début de la saison – qu’il avait sa place avec l’équipe. Surtout qu’il semble avoir relancé un Plekanec qui avait connu une saison 2016-2017 somme toute difficile. De la manière dont il se comporte présentement, les dirigeants du Canadien n’ont d’autre choix que de le garder au sein de l’équipe.

 

Et c’est ce qui risque de se produire, à mon avis, d’autant plus qu’il serait fort probablement réclamé par l’une des 30 autres formations de la ligue s’il était soumis au ballottage avant de devoir se rapporter dans la AHL.

 

Le camp d’entraînement est encore jeune. Le Canadien doit encore disputer six matchs préparatoires d’ici là, dont celui de jeudi soir contre les Devils au Centre Bell. Charles Hudon aura encore le temps de démontrer son savoir-faire à l’organisation montréalaise. Avec d’autres joueurs que Plekanec et Lehknonen, parfois, peut-être. Mais chose certaine, pour l’heure, attendez-vous à le voir au sein de la formation partante, au début octobre.

 

Ce p’tit gars, un p’tit gars d’ici faut-il le rappeler, le mérite bien. Autant par ses performances sur la patinoire que par son attitude et éthique de travail à l’extérieur de celle-ci. Oui, Charles Hudon doit débuter la saison 2017-2018 à Montréal.

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Jour de match | Les grands débuts de Jonathan Drouin avec le Canadien

Blues: trois semaines d'absence pour Jay Bouwmeester

Devils: Brian Boyle atteint d'un type de cancer de la moelle osseuse

Jonathan Drouin s'engage à long terme envers le CHUM

Predators: Josi succède à Fisher comme capitaine

Sénateurs: une mauvaise nouvelle pour Colin White

Mikko Koivu prolonge son aventure avec le Wild

Un Québécois signe un contrat avec le Wild

Du haut des gradins | Avare de vétérans et de synchronisme

Jour de match | Le premier de deux matchs à Québec pour le Canadien

Jason Demers devient membre des Coyotes

Marcus Foligno et le Wild s'entendent

Vernon Fiddler accroche ses patins

Pas de marché des joueurs autonomes pour Bryan Little

Bruins: enfin une entente pour David Pastrnak!

Soixante et un joueurs participeront au camp d'entraînement du Canadien

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social