Hockey Le Magazine

Du haut des gradins | Digne des séries éliminatoires!

Les joueurs du Canadien ont jubilé après avoir confirmé cette victoire bien méritée, lundi soir, au TD Garden de Boston. (Getty)
Oh que c’est une véritable guerre de tranchées que se sont livrés le Canadien et les Bruins, lundi soir, au TD Garden de Boston. Au-delà de cette importante victoire de 3-2 arrachée en prolongation, c’est de la façon dont les joueurs se sont comportés pendant la majeure partie de la soirée qui risque de plaire au personnel d’entraîneurs.
 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Lors des deux affrontements précédents contre Boston, au Centre Bell, les Bruins avaient largement imposé leur rythme et étaient parvenus à arracher deux victoires. La plus récente, acquise peu avant les Fêtes, avait été sans équivoque et le Canadien avait manqué d’énergie et d’émotion. Une performance drabe comme il en avait rarement offert contre eux…

 

La partie de lundi soir était importante. Non seulement s’agissait-il de la dernière en saison régulière entres les deux clubs, le CH avait aussi l’occasion de se rapprocher davantage des Bruins et du troisième rang de la division Atlantique en cas de victoire. Bon, avec le point obtenu par ces derniers, le statu quo préserve, mais n’empêche que le Tricolore y est allé d’un statement en parvenant à se sauver avec la victoire, gracieuseté de Jeff Petry.

 

C’est que peu de temps auparavant, avec 37 secondes à faire au troisième vingt, les locaux étaient parvenus à créer l’impasse 2-2 pendant une punition crève-cœur imposée à l’attaquant Michael Chaput pour avoir projeter la rondelle de l’autre côté de la baie vitrée. Le genre de but qui fait toujours mal à un club, surtout lorsqu’il était si près de s’imposer, à la régulière, en territoire ennemi.

 

Mais c’était mal connaître la force de caractère de cette équipe, qui s’est imposée dès le tout début de la période de surtemps. Petry, au vol, a repris un retour de tir de Max Domi pour déjouer Tuukka Rask et permettre aux visiteurs de continuer sur leur lancée à l’étranger depuis le début de la saison.

 

Bref, la victoire est du bonus, d’autant plus qu’elle n’aurait probablement pas été acquise sans la brillante performance de Carey Price, qui a connu une autre grande soirée de travail à Boston. Ce qui est encourageant, c’est le niveau d’engagement des joueurs, qui se croyaient pratiquement en séries. Ils ont joué un bon match sur la route, un match à bas pointage où chaque pouce devait être gagné sur la patinoire. Une recette à haut taux de réussite lors du tournoi printanier.  

 

Ils ont également démontré beaucoup d’émotion. On a qu’à penser au furieux combat de Nicolas Deslauriers au premier tiers, un open fight comme on l’appelle dans le milieu, qui a ensuite mené au but égalisateur de Brendan Gallagher. Deslauriers a d’ailleurs été élu joueur du match par ses coéquipiers dans le vestiaire à l’issue de la partie.

 

C’est sans oublier Gallagher et Max Domi, qui, fidèles à leur habitude face à des rivaux comme les Bruins, n’ont pas manqué de mettre le feu au poudre à l’occasion. Oui, des parties comme celle de lundi soir, on en aurait pris bien d’autres d’ici la fin du calendrier régulier, surtout avec la lutte dans laquelle les deux clubs sont présentement engagés.

 

On devra toutefois s’en remettre à une fin de saison excitante, où tout demeure permis pour le Canadien. Pratiquement chaque rencontre sera importante et si Price continue d’inspirer ses coéquipiers de la sorte, les séries dans la Métropole, on peut se mettre à y rêver tranquillement pas vite. Après tout, à la mi-janvier, il n’est que deux points derrière les Bruins et trois derrière les Maple Leafs…

 

D’ici là, il sera intéressant de surveiller comment les Habs se comporteront, mardi soir, lors de la visite des Panthers à Montréal. Ils ont laissé beaucoup, beaucoup d’énergie à Beantown. Leurs trois prochains adversaires cette semaine, la Floride, les Blue Jackets et les Flyers, sont tous des rivaux à leur portée. Énergie ou non, voilà des points qu’ils doivent laisser filer le moins possible…

 

Paul Byron a été l’autre buteur du CH. Brad Marchand et David Krejci ont répliqué pour l’équipe locale.

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social