Du haut des gradins | Divertissant!

L'attaquant Tomas Tatar a inscrit le premier de deux buts en 31 secondes du Canadien au premier tiers. (Getty)
 
Ce n'est pas le genre de partie que les entraîneurs aiment diriger, mais pour les partisans présents au Centre Bell mardi soir dans cette victoire de 5-4 du Canadien face aux Bruins, il était plutôt difficile d'espérer meilleur spectacle.
 
 
Simon Bédard | Hockey Le Magazine
Rédacteur en chef
 
 
Dans une rencontre remplie de rebondissements, le Canadien est finalement parvenu à infliger un deuxième revers en temps réglementaire seulement aux Bruins depuis le début de la saison. Ce n'était pas parfait, loin de là, mais dans ce genre de match ouvert et sans grande structure défensive, tout ce que tu veux, c'est parvenir à empocher les deux points à l'enjeu.
 
 
Il a fallu un but du défenseur Ben Chiarot, en deuxième moitié de troisième période, pour faire exploser le Centre Bell et permettre au CH de gagner un cinquième match à ses six dernières sorties. Mine de rien, il continue à se maintenir au plus fort de la lutte pour une place en séries éliminatoires dans la division Atlantique, avec les Maple Leafs, qui ont disputé un match de plus, et les Panthers.
 
 
Ce qui est d'autant plus intéressant, c'est que trois des cinq buts du Tricolore ont été marqués par des défenseurs qui n'ont pas l'habitude de s'inscrire à la feuille de pointage bien souvent, soit Chiarot et le jeune Victor Mete, qui a connu une soirée de... deux buts! Oui, deux buts. Comme ça doit lui donner confiance, ce genre de partie...
 
 
Parlant de confiance, l'attaquant Paul Byron a poussé un long soupir de soulagement lorsqu'il a porté le score à 3-1 en faveur des locaux, en fin de première période. Pas l'ombre de lui-même depuis le début de la saison, on a senti qu'un énorme poids venait de s'enlever de sur ses épaules. Tomas Tatar, avec le deuxième but du CH, a été l'autre buteur.
 
 
Les Bruins n'ont toutefois pas abandonné, et ce, même s'ils disputaient un second duel en 24 heures après avoir vaincu les Penguins, la veille, au TD Garden de Boston. David Pastrnak, d'un boulet de canon en avantage numérique, Connor Clifton, Anders Bjork et Sean Kuraly ont répliqué pour la visite, qui pensait bien avoir pris les devants 5-4, peu avant le but vainqueur de Chiarot. L'entraîneur-chef Claude Julien a toutefois porté cette décision en appel et les officiels lui ont donné raison pour cause de hors-jeu.
 
 
Le gardien de but Carey Price, auteur de 21 arrêts, a donc eu le dessus sur son opposant finlandais Tuukka Rask (26 arrêts), qui aimerait certes revoir au moins deux des cinq buts concédés à l'adversaire.
 
 
Les Bostonnais ont vu leur série de six victoires de suite prendre fin. Il s'agit d'ailleurs d'un premier revers à la régulière depuis le 10 octobre dernier pour eux.
 
 
Quelques plateaux importants
Il s'agissait du 1500e match en carrière dans la Ligue nationale du défenseur Zdeno Chara, des Bruins, et les amateurs lui ont réservé, au plus grand étonnement de certains, une chaleureuse ovation debout. Il est seulement devenu le 21e joueur de l'histoire du circuit à atteindre ce plateau, et le sixième défenseur. Il est d'ailleurs le troisième joueur de l'histoire à ne pas être né en Amérique du Nord, après Jaromir Jagr et Nicklas Lidstrom, à franchir ce plateau. Chez les joueurs actifs, seuls Joe Thornton et Patrick Marleau, des Sharks, ont atteint ce plateau.
 
 
Quant à Claude Julien, il est devenu le 19e entraîneur de l'histoire du circuit à diriger 1200 matchs. En 18 saisons derrière un banc de la Ligue nationale, avec Montréal, Boston et les Devils, il montre un dossier de 635-414-141-10.
 
 
Le Canadien reprendra le boulot jeudi soir, alors qu'il visitera les Flyers au Wells Fargo Center de Philadelphie.
 
Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social