Hockey Le Magazine

Du haut des gradins | Il y a de l’inquiétude dans l’air...

Ce n'était pas l'ouverture locale souhaitée pour le Canadien, mardi soir, contre les Blackhawks. (Getty)

En temps normal, on dirait qu’il n’y a que quatre parties de disputées à cette saison 2017-2018. Qu’il est encore trop tôt pour s’alarmer et qu’à force de patience et de travail acharné, les choses vont finir par rentrer dans l’ordre. Mais ce n’est pas le cas dans l’entourage du Canadien présentement.

 

Simon Bédard - @simonbedard17

 

Avant même le début du camp d’entraînement, on sentait les amateurs sceptiques. Non seulement avaient-ils de la difficulté à accepter les départs d’Alexander Radulov et Andrei Markov, mais surtout, ils doutaient réellement des mouvements de personnel effectués par le directeur général Marc Bergevin au cours de l’été, excepté celui de Jonathan Drouin.

 

Puis il y a eu ce camp d’entraînement pour le moins difficile, qui s’est transposé par une fiche de 2-6-0 en calendrier préparatoire. La tempête s’est quelque peu calmée à la fin septembre, alors que le Tricolore a remporté ses deux derniers duels pré-saison de belle façon contre les Panthers et les Sénateurs, au Centre Bell. Mais dans l’ensemble, on s’entendait tous pour dire que c’était laborieux et plus que jamais, on sentait un gros vent de pessimisme s’abattre sur la métropole.

 

Puis vient ce début de saison régulière 2017-2018, un début en dents de scie qui s’est poursuivi avec une défaite de 3-1 contre les Blackhawks, mardi soir, au Centre Bell. Un troisième revers de suite pour le Canadien, qui n’a enfilé que quatre buts au cours de cette période, dont deux en désavantage numérique. Oui, c’est difficile à ce point...

 

Il fallait être au Centre Bell, mardi soir, pour réaliser à quel point les amateurs sont déjà déçus du rendement de leurs favoris. Un match d’ouverture locale, un évènement généralement attendu des fans. Contre les prestigieux Blackhawks de Chicago, de surcroit. Finalement, le party n’a jamais « levé. » Il faisait beau et chaud pour un 10 octobre. La foule avait eu la chance de se réchauffer lors du tailgate party d’avant-match tenu à la Place des Canadiens, où les joueurs avaient défilé à tour de rôle afin de saluer les leurs. Une première depuis que le club évolue au Centre Bell, si ma mémoire est bonne.

 

Reconnue pour se démarquer du lot en matière de cérémonies protocolaires, l’organisation du Canadien a préféré laisser de côté le traditionnel flambeau, qui était partie intégrante des célébrations de l’équipe depuis quelques années. Mais c’est à se demander si on aurait pas dû prôner la stabilité de ce côté, alors que la présentation des joueurs a été plutôt sobre et... froide. Peu de frissons, excepté lors de la présentation de Drouin et Carey Price.

 

Le Tricolore a toutefois vite réchauffé les amateurs en connaissant un début de match endiablé. Dix minutes au cours desquelles il faisait la loi aux Hawks, qui en étaient à un second duel en 24 heures. Tomas Plekanec a rapidement donné l’avance aux siens, en plus de profiter d’un long avantage numérique à cinq contre trois. Mais une avance d’un but contre un club aussi dangereux que les Blackhawks, ce n’est pas grand-chose....

 

On en a eu la preuve en fin de première période, alors que les visiteurs ont profité de deux revirements des locaux en moins d’une minute pour prendre les devants 2-1.

 

Dès lors, sans dire que les carottes étaient cuites, on sentait que la pente serait difficile à remonter. Les amateurs, qui semblent déjà douter de la force de caractère de leur équipe, ont rapidement reçu une douche d’eau froide et l’ambiance n’a plus jamais été la même.

 

Avec cinq minutes à écouler au troisième tiers, alors que le CH tirait de l’arrière que par deux buts, ils sont nombreux à avoir quitté l’amphithéâtre, convaincus qu’il allait encaisser un troisième échec de suite quelques minutes plus tard. Puis, au son de la sirène, les joueurs ont retraité au vestiaire sous les huées du public.

 

Oui, déjà! Il n’y a que quatre matchs d’écoulés et déjà, on hue les joueurs au Centre Bell. C’est un peu trop tôt, c’est clair. Surtout que ce n’est pas comme si les joueurs ne se présentaient pas. Encore une fois, mardi soir, ils ont décoché plus de 40 tirs au but et les occasions de marquer ont été nombreuses.

 

Mais parce que cette équipe semble avoir une confiance fragile, le moindre revirement, le moindre arrêt-clé du gardien de but adverse finit par la hanter. Comme le disait l’entraîneur-chef Claude Julien après le match, chaque formation traverse une période creuse au cours d’une saison. Chez le Canadien, la différence, c’est que ça se produit dès le départ.

 

Est-ce que cette équipe possède tous les atouts nécessaires pour s’en sortir? En attaque, peut-être. Les chances de marquer sont trop nombreuses, même si les attaquants ne semblent pas avoir de chimie et de cohésion autour du filet. En défense, c’est une autre histoire. Price devra être impeccable soir après soir s’il souhaite limiter les dégâts. Car pour l’heure, c’est laborieux. Que ce soit avec le vétéran Mark Streit ou le jeune Brandon Davidson dans la formation, c’est du pareil au même. Ce club manque cruellement de talent en défense, c’est évident.

 

À voir la réaction des amateurs mardi soir, Marc Bergevin doit agir et vite. Surtout avec quelque huit millions $ de disponible sur la masse salariale. Sans quoi les huées n’auront pas fini de se faire entendre au Centre Bell, surtout avec la visite des puissants et jeunes Maple Leafs, samedi soir. Et un voyage de trois matchs en quatre soirs en Californie la semaine prochaine...

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Ryan White tentera sa chance avec les Bruins

Lancement de l'exposition virtuelle « L'Auditorium de Verdun, un bâtiment rempli d'histoires, de souvenirs et de fierté! »

Jour de match | Rentrée locale contre les puissants Blackhawks

Du haut des gradins | Nouveautés par-dessus nouveautés

Trois étoiles: tout feu, tout flamme, « Alexandre le Grand! »

Le Canadien viendra en aide à la SAAQ

La Classique de golf Phillip Danault remet 5000$ à l'école St-David

VIDÉO | Les fantômes du Forum de retour au Centre Bell?

Jour de match | Le Canadien amorce sa saison avec trois duels à l'extérieur

Ducks: une sécurité d'emploi pour Josh Manson

Cody Franson gagne son pari

Un Québécois avec les Capitals

Jonathan Drouin se livre dans la première édition de la saison de Hockey Le Magazine!

Jaromir Jagr se joint aux Flames!

Pierre-Alexandre Parenteau n'a pas convaincu les Red Wings

Stars: le commentateur Dave Strader rend l'âme

Thomas Chabot retranché par les Sénateurs

Enfin!

Jour de match | Fin de semaine de répétition générale pour le Canadien

Sénateurs: Craig Anderson prolonge son séjour à Ottawa

Un retour à Long Island pour les Islanders?

Pas de « genou au sol » pour Joel Ward

CH: Nikita Scherbak rappelé du Rocket de Laval

Du haut des gradins | Effondrement en règle...

Jour de match | Le Canadien à nouveau de passage au Centre Vidéotron

Du haut des gradins | Roussel impressionné par la grosseur des Stars

Marcus Foligno et le Wild s'entendent

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social