Du haut des gradins | Le Canadien a de la difficulté à convertir ses chances

Le jeune Brady Tkachuk a joué les héros en prolongation, mercredi soir, au Centre Bell. (Getty)

Trois défaites de suite face à des formations exclues des séries éliminatoires: c’est ce qu’a subi le Canadien depuis samedi soir dernier. Une récolte de deux points sur une possibilité de six (0-1-2), c’est insuffisant pour cette formation qui est incapable de concrétiser ses chances de marquer à l’heure actuelle.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Après avoir laissé filer un précieux point face aux Devils, samedi soir dernier, puis avoir perdu 5-2 contre les Blue Jackets, mardi soir, le Canadien s’est avoué vaincu 2-1 en surtemps, mercredi soir, contre les Sénateurs. Un revers qui n’est pas dû à un manque d’effort, alors que les locaux ont décoché pas moins de 36 rondelles en direction du filet du gardien de but Craig Anderson (35 arrêts), qui avait retrouvé sa forme des beaux jours au Centre Bell.

 

Toutefois, comme ç’avait été le cas contre Columbus, le Tricolore n’a pas été en mesure de convertir ses chances de marquer, et on commence de plus en plus à croire que l’absence de Jonathan Drouin pourrait se faire ressentir pour les Montréalais. Déjà, avec le numéro 92 en uniforme, ils ne misaient pas sur une attaque aussi redoutable que celle des Capitals ou des Oilers, par exemple. Imaginez maintenant qu’il est sur le carreau pour les huit prochaines semaines…

 

La bonne nouvelle, c’est que cette rencontre a mis en avant-plan les attaquants Charles Hudon et Jesperi Kotkaniemi, qui sont parvenus à se faire remarquer en territoire ennemi. Avec l’absence à long terme de Drouin et Paul Byron, Hudon a une belle occasion de se faire valoir et s’il joue avec autant d’acharnement qu’il l’a fait face à Ottawa, il pourrait demeurer dans la Métropole pendant un certain temps.

 

Notons que le Canadien l’a retourné au Rocket de Laval quelques instants après le match contre Ottawa, mais il ne s’agirait que d’un mouvement technique. Le 54 devrait être en uniforme lors du prochain match, samedi soir.

 

Pour ce qui est de KK, il a probablement connu son meilleur match de la saison. Impliqué en territoire ennemi, il a réussi quelques belles percées comme il parvenait à le faire l’an dernier, en plus d’orchestrer quelques jeux pour ses coéquipiers. Il devra continuer à offrir pareil rendement au cours des prochaines rencontres si l’attaque du Tricolore veut prendre un peu de tonus.

 

Avec ce point arraché à Ottawa, le Canadien a maintenant le même nombre que les Panthers, 27, ce qui lui permet de les rejoindre au deuxième rang de la division Atlantique. Par contre, s’il continue à en échapper autant comme c’est le cas depuis quelques jours, les Bruins et les Floridiens se forgeront un petit coussin en tête de la section avant longtemps.

 

Les Habs devront surtout trouver une façon de mieux jouer avec l’avance, eux qui ont perdu leurs trois derniers matchs même s’ils étaient en avance dans chacun d’entre eux. Une équipe aspirante aux séries se doit de mieux gérer certaines situations de match, comme protéger une avance et ne pas accorder de filets à des moments cruciaux d’une partie.

 

Nick Suzuki, qui a déjà dix buts au compteur depuis le début de la saison, a été le seul à déjouer Anderson, en avantage numérique.

 

Jean-Gabriel Pageau, qui a maintenant 17 points au compteur à ses 22 derniers duels, et Brady Tkachuk, avec le but de la victoire en prolongation, ont tous deux déjoué Carey Price (22 arrêts).

 

C’est la première fois depuis février dernier que le CH encaisse trois revers de suite, même si deux d’entre eux ont été subis en prolongation.

 

Le Tricolore mettra un terme à cette séquence de quatre parties face à des équipes « prenables », dans trois jours, alors qu’il accueillera les Rangers au Centre Bell, samedi soir. Une partie d’une haute importance avant d’entamer une semaine de quatre parties qui s’annonce plutôt ardue.

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social