Du haut des gradins | Phillip Danault récolte ce qu’il a semé

Photo: Marï Photographie

Nice guys finish last, entend-on à l’occasion ? Certainement pas dans le cas de Phillip Danault, un bon coéquipier et père de famille qui, lentement mais sûrement, est en train de récolter les fruits de ce qu’il avait commencé à semer il y a des années.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Lorsque le Canadien l’a acquis des Blackhawks en retour de Tomas Fleischmann et de Dale Weise, à l’hiver 2016, bien peu de gens auraient pu prédire qu’il venait de mettre la main sur celui qui allait, en quelque sorte, devenir l’un des porte-paroles francophones de l’équipe au sein de la communauté et devant les médias.

 

Quatre ans plus tard, le bassin de partisans de Phillip Danault est grandissant et il a tout le respect de la confrérie médiatique, à laquelle il fait face peu importe la situation dans laquelle l’équipe se trouve. Un rôle qui n’est pas toujours évident, mais qu’il remplit à merveille depuis son arrivée à Montréal.

 

C’est donc sans surprise que ce jeune homme amusant et décontracté a accepté de se confier à nous pour la présente édition (28 à 33*). Vous pourrez en apprendre davantage sur ses quatre dernières années passées dans la Métropole, sur la glace comme dans sa vie personnelle. Il semble épanoui ! Gageons que l’organisation du CH souhaitera s’entendre à long terme avec ce joueur de grande utilité.

 

Sinon, en ce mois de février, on laisse beaucoup de place aux femmes, qui passent parfois sous silence dans le monde du hockey. Il y a notamment cette lettre de Manon Rhéaume, rédigée dans le cadre du segment À cœur ouvert (22-23), qui met en lumière les principaux faits marquants dans la carrière de cette grande pionnière du hockey féminin. Sinon, en plus de cet hommage à dix grandes femmes de chez nous (18 à 20), il y a le reportage de notre collaborateur Jasmin Leroux sur la gardienne de but Ève Gascon (54-57), une jeune femme de 16 ans qui a déjà marqué l’histoire du hockey québécois.

 

Parmi nos autres entrevues principales, on est allé rencontrer Jean-Gabriel Pageau à Ottawa (58-61), durant le temps des Fêtes. Il a notamment été question de son attachement envers les Sénateurs, mais aussi de la date limite des transactions qui approche. Pourrait-il quitter la maison ? On a aussi discuté avec l’une de ses idoles de jeunesse, Daniel Brière (62-65), qui travaille maintenant dans le côté business du hockey au sein de l’organisation des Flyers et des Mariners du Maine, dans la Ligue de la Côte Est.

 

Sans oublier, bien évidemment, les chroniques habituelles de nos chroniqueurs Pierre Houde, Marc Denis et Steve Turcotte.

 

Bonne lecture et bon hiver à tous !

*Reportages publiés dans la version payante, uniquement.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social