Hockey Le Magazine

Du haut des gradins | Une énergie contagieuse

L'attaquant Tomas Tatar est heureux comme un poisson dans l'eau à Montréal. (Getty)

On savait que Tomas Tatar possédait un talent indéniable, mais peut-être pas de là à être l’un des éléments clés du Canadien après le premier quart de la saison. Encore moins d’être un leader de par son énergie et son éthique de travail irréprochables. C’est pourtant ce qui se produit présentement et c’est ce qui explique, entre autres, pourquoi le Tricolore connaît un début de saison au-delà des attentes. 

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Les chandails et t-shirts du numéro 90 se feront de plus en plus nombreux dans les gradins du Centre Bell ces prochaines semaines. De match en match, de présence en présence, il gagne le cœur des partisans non seulement par ses performances offensives, mais aussi par son énergie et sa passion contagieuses. Je ne dis pas qu’il est aussi talentueux et explosif que lui, mais de par sa fougue et son sourire lumineux, il me fait penser, certains soirs, à Alexander Radulov lors de son passage avec le CH en 2016-2017. Que ce soit lui ou l’un de ses coéquipiers qui trouve le fond du filet, il démontre toujours la même joie de vivre, la même fierté à revêtir ce chandail. Le bleu, blanc et rouge, il l’a déjà tatoué sur le cœur. Tout un revirement de situation pour un joueur qui ne soulevait pas les passions plus qu’il le faut lorsque Marc Bergevin l’a acquis des Golden Knights, en septembre dernier, dans l’échange impliquant Max Pacioretty. Quelques semaines plus tard, voilà qu’il nous a convaincu d’être la tête d’affiche de notre seconde édition de la saison. On est donc allé le rencontrer au Complexe sportif Bell de Brossard, il y a quelques semaines, afin d’en apprendre davantage sur sa jeunesse, sur sa passion pour le hockey et sur sa nouvelle vie dans la Métropole. On vous invite d’ailleurs à lire cet entretien aux pages 24 à 29* du présent numéro.

 

Parmi les autres histoires principales, il y a cette rencontre avec le jeune, mais très mature joueur de centre Pierre-Luc Dubois, des Blue Jackets, qui était destiné à se voir confier pareil rôle dans la Ligue nationale. Dans cette entrevue publiée aux pages 60 à 65, le Québécois revient sur son parcours qui l’a mené jusqu’au centre du premier trio des Jackets… à l’âge de 19 ans seulement !

 

Sinon, on s’est entretenu avec les frères Joseph, Mathieu et Pierre-Olivier, qui sont en effet beaucoup plus que de simples frères. Pendant que le premier est parvenu à se tailler un poste avec le Lightning cette saison, le second devrait aboutir dans la grande ligue, avec les Coyotes, avant longtemps. Découvrez la belle complicité qui les unit aux pages 66 à 71.

 

Du côté du club-école du Tricolore, le Rocket de Laval, on vous fait découvrir la face cachée de l’attaquant Alexandre Alain, qui ne ressemble en rien au hockeyeur typique. Apprenez-en davantage, aux pages 32 à 35*, sur les embûches auxquelles il a fait face, sur sa passion pour le hiking, sur l’importance qu’il accorde aux études et sur son nouveau rôle de porte-parole du Cégep de St-Jérôme.

 

En lien avec le reportage sur les frères Joseph, nos cinq experts du Top 10* ont été appelés à identifier les frères les plus prolifiques de l’histoire de la Ligue nationale, alors qu’aux pages 56 à 59, notre collaborateur Dany Dubé présente sa nouvelle chronique intitulée De joueur à entraîneur, au cours de laquelle il s’entretient avec l’ex-attaquant Pascal Dupuis, qui dirige maintenant dans le hockey mineur.

 

Sans oublier les chroniques habituelles de nos collaborateurs Pierre Houde, Marc Denis, Steve Turcotte et Jasmin Leroux.  

 

Bonne lecture et heureux temps des Fêtes à vous tous, lecteurs et lectrices!

*Reportages publiés dans la version payante uniquement.

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social