Du haut des gradins | Une inspiration pour toute une génération

Anthony Beauvillier et Kristopher Letang (Alain Bellier)
 
La scène se déroulait lors de notre séance photo avec Kristopher Letang, dans un aréna de St-Hubert, peu avant son départ vers Pittsburgh. Lors d’un exercice sur glace avec l’entraîneur François Borduas, Anthony Beauvillier, de dix ans le cadet de Letang, tentait de lui soutirer la rondelle en fond de territoire. Une vingtaine de secondes plus tard, Beauvillier, exténué, ne pouvait que s’avouer vaincu, alors que le défenseur, sourire aux lèvres, semblait s’amuser comme un gamin.  

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Voilà qui en dit long sur Kristopher Letang, l’athlète, mais aussi l’homme. Malgré ses 32 ans et ses 12 saisons complètes dans la Ligue nationale, il a toujours autant de plaisir à pratiquer son sport préféré, que ce soit dans l’uniforme des Penguins ou avec ses entraîneurs privés durant l’été.

 

Pour Beauvillier, qui a vu Letang évoluer avec les Gaulois du Collège Antoine-Girouard midget AAA alors qu’il n’était qu’un adolescent et qui a maintenant la chance de l’affronter dans la Ligue nationale, l’arrière des Penguins est une véritable source d’inspiration. L’homme est d’une grande disponibilité autant envers les amateurs que les membres des médias, et sa famille lui est aussi précieuse que la prunelle de ses yeux.

 

Le hockeyeur, lui, est un triple champion de la coupe Stanley qui a une passion certaine pour son sport, même si celui-ci l’a fait passer par toute la gamme des émotions depuis son arrivée dans la Ligue nationale, en 2007-2008.

 

Ce sont ces deux facettes de la vedette des Penguins qu’on vous fera découvrir aux pages 28 à 33*. Une belle façon de rendre hommage à celui qui a franchi le cap des 500 points en carrière dans le circuit Bettman, un peu plus tôt cette saison.

 

Sinon, en marge du Championnat mondial de hockey junior qui débutera le 26 décembre, en République tchèque, on vous propose plusieurs dossiers en lien avec Équipe Canada junior, comme une entrevue de notre collaborateur Steve Turcotte avec la jeune sensation Alexis Lafrenière (pages 52-53), qui remplira un rôle d’importance au sein de l’équipe junior canadienne.

 

Dans le cadre de la chronique À cœur ouvert (pages 22-23), l’attaquant Mathieu Joseph, du Lightning, partage ses plus beaux souvenirs en lien avec sa participation au Mondial dans l’uniforme du Canada, à l’hiver 2017. Idem du côté de notre collaborateur Marc Denis (pages 10-11), qui se remémore son expérience avec ÉCJ lors des éditions de 1996 et de 1997.

 

Sinon, parmi nos autres histoires principales, on vous propose un reportage sur le gardien de but Samuel Montembeault (pages 58 à 61). Vous découvrirez que l’individu qui se cache derrière l’homme masqué des Panthers accorde une grande importance à la famille et à sa terre natale.

 

L’attaquant Maxime Comtois, de l’organisation des Ducks, se confie également à nous aux pages 62 à 65. Voué à un bel avenir dans la Ligue nationale, on revient sur les principaux évènements qui lui ont permis de forger le caractère qu’on lui connaît.

 

Après le premier quart de la saison dans le circuit Bettman, les Oilers représentaient sans l’ombre d’un doute l’une des belles surprises dans l’Association Ouest. Dans une entrevue que vous retrouverez aux pages 38 et 39*, l’attaquant Alex Chiasson explique les récents succès des siens.

 

Sans oublier, bien sûr, les chroniques habituelles de nos collaborateurs Pierre Houde,
Dany Dubé et Jasmin Leroux, entre autres !

 

Bonne lecture et bon temps des Fêtes à tous !

*Reportages publiés dans la version payante, uniquement.

Social