100 joueurs qui pourraient vous faire gagner ou perdre votre pool | Joueurs sous-estimés

Phillip Danault (Getty)

Comme c’est devenu la tradition depuis quelques années, le journaliste Steve Turcotte (Le Nouvelliste) a une section bien à lui dans le Guide des poolers de Hockey Le Magazine et sa connaissance des 31 équipes de la LNH et de leurs principaux espoirs lui permet d’identifier, pour vous, les 100 joueurs qui pourraient bien vous faire gagner ou perdre votre pool malgré cette année de pandémie. Peu importe le format de votre pool ou le nombre de matchs joués cette saison, les recommandations suivantes devraient vous permettre de faire bonne figure auprès de vos comparses. Aujourd’hui, voici dix joueurs sous-estimés en vue de la saison 2020-2021. Bon succès et bonne saison !

 

Textes : Steve Turcotte, Le Nouvelliste

 

Sean Couturier

Philadelphie

Il n’est pas très loin du point par match depuis trois ans et il est utilisé à toutes les sauces. Il amorce les meilleures années de sa carrière. N’en doutez plus, il fait bel et bien partie des meilleurs centres numéro un de la Ligue nationale.

 

Reilly Smith

Vegas

Voilà un attaquant qui avait du mal à afficher de la constance avant de devenir un membre des Golden Knights. L’air de Vegas a semblé régler ce pépin, lui qui vient de signer trois solides saisons consécutives. Il récolte 50 points par saison les yeux fermés… avec la possibilité de fracasser la barre des 60.

 

Alex Killorn

Tampa Bay

Il est régulier comme un métronome et il ne prend jamais une soirée de congé. Il est comme de l’argent en banque ! Il récolte aisément 40 points par saison, si ce n’est pas 50. Un joueur complet et très efficace dans les trois zones.

 

Phillip Danault

Montréal

Il n’a pas la réputation et pourtant, il s’acquitte des tâches de centre numéro un. Même si Nick Suzuki sera appelé à prendre plus de place cette saison, il sera encore l’homme de confiance de Claude Julien pour un certain temps. Ce sera la dernière année de son contrat et il sera affamé.

 

Mikael Backlund

Calgary

Il est à la fois discret et efficace. Il a connu cinq saisons consécutives de plus de 45 points et il est utilisé à toutes les sauces. Avec lui, il n’y a jamais de mauvaises surprises.

 

Adam Henrique

Anaheim

Il semble toujours prendre la bonne décision en territoire ennemi. Un joueur de centre qui peut autant passer que tirer avec efficacité. Le plateau des 40 points lui va comme un gant, et il peut même s’étirer jusqu’à celui des 50.

 

Bryan Rust

Pittsburgh

Il n’est pas encore très connu, mais ça ne saurait durer. Il est plus qu’un valet aux côtés d’Evgeni Malkin et de Sidney Crosby. Sa capacité à réussir les jeux à haute vitesse le rend très difficile à maîtriser. Sans être un géant, il ne craint pas les zones payantes.

 

Bo Horvat

Vancouver

Il est le prototype parfait du deuxième joueur de centre. Celui qui amène de l’offensive, tout en ne reculant pas devant les meilleurs éléments adverses. On peut facilement prédire que le cap des 60 points sera le sien pour plusieurs saisons.

 

Tyler Bertuzzi

Detroit

Voilà un ailier de premier trio méconnu parce qu’il évolue avec les pauvres Red Wings. La complicité avec Dylan Larkin n’est pas à sens unique. Il a le compas dans l’œil et il est en train de se développer comme une arme importante sur le jeu de puissance.

 

Connor Brown

Ottawa

Il a été employé pendant plus de 20 minutes par match l’an dernier avec les Sénateurs. C’est une indication claire de l’appréciation de son entraîneur. Avec un tel vote de confiance, il peut rapporter une cinquantaine de points par saison.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social