Maintenance

Une mise à jour planifiée sera effectuée ce lundi, le 2 août, vers 7h00. Cette mise à jour devrait durer environ 30 minutes.
A scheduled update will be performed this Monday, August 2nd, at 7:00 AM. This update should last around 30 minutes.

À cœur ouvert | Le nouveau chapitre de ma carrière

12 avril 2021, jour de la date limite des transactions dans la Ligue nationale. Ce soir-là, nous jouions en Caroline. Dans la position où nous étions, nous savions que si notre directeur général, Steve Yzerman, pouvait réaliser des transactions qui allaient aider les Red Wings à long terme, il allait le faire. À 15 h 30, en me réveillant de ma sieste d’avant-match, j’avais un appel manqué et un texto de Steve, qui me demandait de l’appeler immédiatement. Je savais que je venais d’être échangé. Il ne m’aurait pas écrit pour le plaisir. Il m’a alors annoncé que j’avais été transigé aux Capitals.

 

Les Red Wings demeureront toujours l’équipe qui m’aura repêché et qui m’aura offert ma première chance dans la Ligue nationale. J’ai appris beaucoup au cours de mon passage dans cette organisation. Sur le plan humain, tu passes d’un kid de 19 ans qui joue dans le junior à un jeune homme de 20 ans qui se retrouve sans famille de pension, qui doit louer un appartement, qui doit s’acheter un véhicule et qui doit payer son propre cellulaire. Ce sont tous de petits détails qui te poussent à devenir un homme.

Sur le plan hockey, aussitôt que tu joues pour l’une des six équipes originales, c’est beaucoup de fierté. Ça fait des années et des années qu’ils sont dans la Ligue nationale et leur uniforme n’a pratiquement jamais changé au fil du temps, ce qui est incroyable ! En d’autres mots, j’ai pratiquement porté le même chandail que mon grand-père, André Pronovost, qui a joué pour Detroit de 1962-1963 à 1964-1965. Pour lui et moi, c’était pratiquement un rêve !

 

***

Aussitôt que tu entres dans leur amphithéâtre, ce qui te saute aux yeux, c’est le passé glorieux des Red Wings. La plupart des photos d’équipe au fil des années sont accrochées aux murs. Au défunt Joe Louis Arena, tous les capitaines de l’histoire du club étaient représentés sur le mur, à gauche, en sortant vers la patinoire. Cette tradition gagnante les a toujours suivis. Dans le vestiaire comme tel, il y a des photos de tous les grands joueurs qui sont passés par l’organisation au cours de leur carrière. Les partisans sont fiers d’encourager les Red Wings, et ce, même si nous avons traversé des années plus difficiles au cours de mon passage là-bas.

Le souvenir marquant de mon passage à Detroit ? Il y en a eu plusieurs, mais mon premier but à mon premier match en carrière, contre le Canadien, demeure le plus spécial à ce jour. Nous avons vu à maintes reprises les images de mes grands-parents en larmes, dans les gradins, avec ma famille et quelques-uns de mes amis.

Partisans des Red Wings, merci pour votre support constant. Ç’a été des années marquantes pour moi, et ce, en dépit des hauts et des bas !

 

Objectif coupe Stanley à Washington

Pour ma carrière, me retrouver à Washington m’a procuré un regain d’énergie et de confiance. Lorsqu’une formation qui aspire à de longues séries éliminatoires vient te chercher, c’est parce qu’elle voit quelque chose en toi.

Marquer dès mon premier match avec les Caps, ça m’a aidé pour la confiance. Si je n’avais pas touché la cible à mes deux ou trois premières rencontres, j’aurais peut-être commencé à me questionner, mais ça m’a enlevé un certain poids sur les épaules.

J’avouerais qu’encore aujourd’hui, je continue à assimiler notre nouveau système de jeu. Il y a certains aspects qui diffèrent de ce qui était préconisé à Detroit, alors ça demande une adaptation.

Notre mindset, c’est la coupe Stanley. Les Capitals ont tellement d’expérience et les leaders sont encore dans leur prime en ce moment. Les joueurs sont très concentrés sur la tâche, mais en même temps, ils sont capables d’avoir beaucoup de plaisir, que ce soit lors des pratiques, du warm-up ou à l’extérieur de la glace. C’est ce qui m’a le plus frappé et qui me rappelle de bons souvenirs de mes années à Val-d’Or. Lorsque nous sommes en groupe à l’aréna, nous avons le sourire aux lèvres et nous aimons nous rendre au travail. Lorsque vous gagnez, il y a des amitiés qui se créent avec plusieurs personnes, et c’est difficile à battre.

Bonnes séries 2021 à tous et à toutes !

 

Cordialement,

Anthony Mantha

Attaquant des Capitals de Washington

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social