Hockey Le Magazine

En contre-attaque avec… Alex Barré-Boulet

Alex Barré-Boulet (Getty)
 

Tout au long de l’année, Hockey Le Magazine se promène aux quatre coins du Québec afin d’en apprendre davantage sur certains joueurs de la Ligue nationale par le biais d’une série de questions en rafale. Ce mois-ci, partons en contre-attaque avec l’attaquant Alex Barré-Boulet, de l’organisation du Lightning de Tampa Bay.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Simon Bédard Ton plus beau souvenir lié au hockey?

Alex Barré-Boulet La signature de mon premier contrat professionnel avec le Lightning et mes deux participations à la finale de la Coupe du Président dans le junior majeur.

 

SB Ton ou tes idoles de jeunesse?

ABB Sidney Crosby, comme pas mal tout le monde, mais aussi David Desharnais. Il est une inspiration pour moi.

 

SB Le plus grand conseil qu’on t’ait prodigué en tant que jeune joueur et qui t’est encore utile aujourd’hui?

ABB Simplement de toujours travailler fort et d’avoir du plaisir.

 

SB La première chose que tu aies faite à la suite de la signature de ton premier contrat professionnel?

ABB Rien de spécial, mis à part l’achat d’une nouvelle voiture.

 

SB Le plus bel avantage d’être un joueur professionnel, à ton avis?

ABB Pouvoir gagner ta vie en jouant au hockey. Lorsque tu te lèves le matin, ce n’est pas comme si tu t’en allais travailler. Oui c’est ton métier, mais tu as aussi beaucoup de plaisir à le pratiquer.

SB Le principal désavantage d’être un joueur professionnel, à ton avis?

ABB Je ne pense pas qu’il y ait un désavantage. Lorsque t’es un joueur de hockey professionnel, c’est parce que tu aimes ça. Je n’en trouve pas.

 

SB As-tu une célébration fétiche lorsque tu touches la cible?

ABB Pas vraiment. Lorsque c’est un but important, je me laisse emporter par les émotions et je saute dans la baie vitrée, mais sinon, je ne fais pas trop de célébrations.

 

SB As-tu un numéro de chandail fétiche?  

ABB Le numéro 19. C’est mon numéro depuis mes années dans le junior majeur.

 

SB Si t’avais la chance de t’adresser à un Alex Barré-Boulet de 13 ans, quel conseil voudrais-tu lui donner?

ABB Je lui dirais de ne jamais arrêter d’y croire. Quand tu es jeune, tu peux te faire dire que tu es trop petit pour atteindre la Ligue nationale ou des choses dans le genre, mais c’est important de ne jamais arrêter de croire en soi et
en ses rêves.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social