Guy Lafleur : un immortel de la LHJMQ à tout jamais

Photo: Jonathan Roy

Au cours de la saison 2021-2022, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a posé un geste fort en retirant le chandail numéro 4 de Guy Lafleur au sein de son circuit au grand complet. Un ultime hommage pour celui qui, aux dires du commissaire, Gilles Courteau, a été à l’origine même de ce qu’est devenu son circuit aujourd’hui.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

« La raison pour laquelle on fait ça, c’est plus que symbolique, explique le commissaire Courteau au sujet de celui qui est devenu le deuxième joueur de l’histoire du circuit, après Sidney Crosby, à voir son chandail être retiré par toutes les équipes. C’est lui qui est à l’origine de ce que notre ligue est devenue. Il a commencé à écrire sa légende et à mettre notre circuit sur la carte dans l’uniforme des Remparts de Québec, entre 1969 et 1971. Guy Lafleur a traîné avec lui la réputation d’avoir non seulement été la vedette numéro un de notre ligue à l’époque, mais aussi d’avoir été le joueur qui a lancé la LHJMQ autant à Québec que partout ailleurs. Peu importe où il passait, il attirait les salles combles à chaque fois. C’est lui qui a créé cet effet-là. »

Natif de Thurso, en Outaouais, Guy Lafleur a d’abord vu son numéro 4 être hissé dans les hauteurs du tout nouveau domicile des Olympiques de Gatineau, le Centre Slush Puppie, le 29 septembre dernier. Une belle façon d’inaugurer un amphithéâtre, tout en rendant hommage à l’un des athlètes les plus prolifiques de la région.

« Guy n’avait pas eu l’opportunité de jouer contre les Festivals ou les Olympiques de Hull, à l’époque, fait remarquer Courteau. Puisqu’il est natif de leur région, les Olympiques de Gatineau voulaient en profiter pour hisser sa bannière dans les hauteurs de leur nouvel amphithéâtre au même titre qu’ils le font avec quelques-uns de leurs anciens joueurs. Ç’a été une belle soirée qui a été émotive pour Guy, mais aussi pour les joueurs des Olympiques qui étaient sur place et qui étaient honorés de pouvoir prendre part à pareille soirée. D’être sur place en même temps que Guy Lafleur, ç’a été un moment magique pour eux dont ils se souviendront pour le reste de leurs jours. »

L’ultime hommage est survenu le 28 octobre 2021, au Centre Vidéotron de Québec, dans le cadre d’une cérémonie chargée d’émotion organisée conjointement par les dirigeants de la LHJMQ et l’organisation des Remparts. Un moment spécial qui a officiellement fait du Démon blond un immortel du circuit junior québécois.

« Sur le coup, sa réaction avait été de me dire ‘Il me semble que les numéros, on retire ça lorsque les gens sont décédés. Je suis honoré qu’on fasse ça de mon vivant’, se souvient Courteau en riant. Ensuite, de façon plus sérieuse, il m’avait dit qu’il était très honoré qu’on pose ce geste-là. Ça représentait beaucoup pour lui. Je pense que Guy a toujours su qu’il a été un bon joueur de hockey, mais de réaliser tout le pourquoi qui entoure le retrait de son chandail, c’est ce qui l’a vraiment touché. Il a vraiment commencé à réaliser tout l’impact qu’il a eu sur la LHJMQ. Il était très émotif de pouvoir vivre cette cérémonie avec son épouse, Lise, et ses enfants. »

Au-delà de Guy Lafleur, le joueur de hockey qu’il a tant admiré en regardant les parties du Canadien à la télévision, Gilles Courteau se souvient encore plus de l’homme, qui n’a jamais oublié d’où il venait et l’impact que son séjour dans la LHJMQ a eu sur le reste de sa carrière.

« Guy a été un homme d’une reconnaissance extraordinaire, conclut-il. À toutes les fois que je l’ai contacté pour lui demander de participer à une activité quelconque pour notre ligue, il a toujours accepté avec beaucoup de plaisir et de fierté. Il a été le président d’honneur de notre 25e anniversaire, et il a été nommé à titre de meilleur joueur de l’histoire de notre ligue lors de notre 50e. Il a pris part à tous nos Galas de remise des rondelles d’or après avoir mis un terme à sa carrière junior. Même lorsqu’il était un joueur actif et qu’on avait besoin de lui pour quoi que ce soit, il était toujours d’une collaboration exemplaire. »

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social