Même avec Kovalchuk, le résultat demeure le même…

Ilya Kovalchuk a fait preuve d'émotion, lundi soir, au Centre Bell. Ici, il célèbre sur le deuxième but du match de Ben Chiarot. (Getty)

Ilya Kovalchuk n’a pas raté sa rentrée montréalaise, lundi soir au Centre Bell, mais même la bonne prestation du Russe n’a pas été suffisante pour stopper la glissade du Canadien, qui s’est incliné 3-2 contre les Jets.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Visiblement, le problème est peut-être un peu plus profond qu’un peu de renfort à la défense, avec le Québécois Marco Scandella, et à l’attaque, avec l’ajout du numéro 17 de 36 ans. Après tout, la semaine dernière, on expliquait la signature de Kovalchuk en expliquant les nombreux revers du CH par la maigre marge d’un but, ce qui pourrait peut-être être appelé à changer avec l’addition d’un marqueur de buts naturel il y a une dizaine d’années.

 

À son entrée en scène, le nouveau « chouchou » des amateurs a bien fait les choses, mais, une fois de plus, le Tricolore a dû s’avouer vaincu par la marge d’un but.

 

D’ailleurs, les deux filets des locaux ont été produits par un défenseur, Ben Chiarot, qui a connu une fort soirée de travail face à son ancienne formation. Visiblement, les quatre blessés de renom – Jonathan Drouin, Brendan Gallagher, Joel Armia et Paul Byron – et le manque de profondeur commencent à rattraper cruellement les Montréalais.

 

Pour en revenir à Ilya Kovalchuk, il a terminé sa soirée de travail avec une passe, quatre tirs au but, six coups d’épaule, un différentiel de +1 et une vingtaine de minutes passées sur la patinoire. On a vu en lui un joueur engagé, toujours en mouvement sur la patinoire et qui n’avait l’air en rien de ne pas avoir vu d’action depuis près de deux mois.

 

Avec ses sixième et septième filets de la saison, Chiarot a maintenant établi un nouveau sommet personnel en carrière.

 

Josh Morrissey, Nikolaj Ehlers sur une descente à deux contre le gardien de but en infériorité numérique, et Andrew Copp ont tous déjoué Carey Price, qui a terminé sa soirée de travail avec 24 arrêts, dont un époustouflant en toute fin de deuxième période aux dépens de Kyle Connor.

 

Le gardien Connor Hellebuyck a mérité la victoire devant la cage des Jets.

 

Le Tricolore tentera d’éviter de subir un septième échec consécutif, mardi soir, alors qu’il rendra visite à un autre club qui en arrache, mais qui l’a vaincu deux fois au Centre Bell depuis le début de la saison, les Red Wings, à Detroit.

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social