Poolers | 30 recrues à surveiller en 2019-2020

Cale Makar
 

Poolers, pour vous assurer d’épater la galerie lors de vos prochaines soirées de repêchage entre collègues ou entre amis, vous êtes à la bonne place! Comme c’est devenu la tradition depuis quelques années, le journaliste Steve Turcotte (Le Nouvelliste) a une section bien à lui dans le Guide des poolers. Sa connaissance des 31 équipes de la LNH et des principaux espoirs de chacune d’entre elles lui permet d’identifier, pour vous, les 100 joueurs qui pourraient fort bien vous faire gagner ou perdre votre pool. Question de maximiser vos chances de victoire, voici 30 recrues à surveiller dans le circuit cette saison. Bon succès!

 

Steve Turcotte | Le Nouvelliste

Collaboration spéciale

 

Cale Makar

Colorado

Il a fait sensation à son arrivée en séries éliminatoires l’an dernier. Il joue sans peur en possession de la rondelle. L’Avalanche a tellement été impressionnée que Joe Sakic n’a pas hésité à sacrifier Tyson Barrie pour lui. La brigade défensive de l’Avalanche sera la sienne et celle de Samuel Girard pendant de nombreuses saisons.

 

Quinn Hughes

Vancouver

Il se joint à un groupe de jeunes loups à Vancouver. Rapidement, il aura le mandat d’animer le jeu de puissance des Canucks. Ça pourrait même être son mandat dès le match numéro un de la saison régulière, en octobre ! Si tel est le cas, sa production pourrait être surprenante.

 

Martin Necas

Caroline

Les Hurricanes ont décidé de faire preuve de patience avec leur jeune surdoué. Après une bonne saison dans la Ligue américaine, il aura la chance de se tailler une place à temps plein en Caroline lors du camp d’entraînement. Ses habiletés individuelles sont très élevées.

 

Cody Glass

Vegas

Le départ d’Erik Haula pour la Caroline lui ouvre la porte. Les Golden Knights souhaitent sincèrement qu’il soit prêt, eux qui ont du mal à respecter le plafond salarial à l’heure actuelle. Il est un joueur de centre utile sur 200 pieds.

 

Noah Dobson

Islanders NY

Il a remporté quatre trophées en deux années dans le junior, avec une quantité industrielle de minutes de qualité passées sur la patinoire. Lou Lamoriello n’est pas friand d’intégrer des jeunes d’âge junior à sa formation, mais il fera probablement une exception pour ce défenseur droitier de gros format.

 

Vitali Kravtsov

Rangers NY

Les Rangers ont peut-être frappé un coup de circuit au repêchage 2018. Non seulement a-t-il été impressionnant ces 12 derniers mois, ce Russe a également signé son contrat professionnel et il sera dans la Grosse Pomme à l’âge de 19 ans seulement.

 

Ty Smith

New Jersey

Ce n’est pas le plus grand ni le plus gros, mais ce défenseur sait comment distribuer la rondelle avec efficacité. Ce choix de première ronde en 2018 est attendu dans le vestiaire des Devils dès cette saison.

 

Erik Brannstrom

Ottawa

Il s’agit de la clé de la transaction expédiant Mark Stone à Vegas l’an dernier. Son style de jeu est parfois comparé à celui de Samuel Girard. Inutile de dire qu’il y a de la place pour lui à Ottawa !

 

Jack Hughes

New Jersey

Il est le premier de classe de la promotion de 2019. Il va devenir le tout premier joueur à faire directement le saut du programme national américain à la Ligue nationale. Il sera assez bien entouré pour lutter pour le trophée Calder à titre de recrue de l’année.

 

Kaapo Kakko

Rangers NY

Il est déjà assez mature physiquement pour la grande ligue. Le Finlandais de 18 ans devrait pouvoir amasser sa part de buts dès ses premiers pas sur Broadway.

 

Barrett Hayton

Arizona

Voilà le futur centre numéro un des Coyotes. Son sens du jeu aussi pointu en fait un attaquant capable d’amasser sa part de points tout en se mesurant efficacement aux meilleurs joueurs ennemis. Il pourrait devenir un joueur semblable à Patrice Bergeron.

 

Filip Zadina

Detroit

Ce franc-tireur n’a pas connu la première saison espérée chez les professionnels l’an dernier. Il a semblé un peu déstabilisé par la vitesse de son nouvel univers. La patience est de mise dans son cas. Les Red Wings vont lui donner toutes les chances de s’établir.

 

Nick Suzuki

Montréal

La seule interrogation dans son cas, c’est sa vitesse. Il possède tout le reste. Il est le genre de joueur qui aime la pression, en plus, et qui carbure à l’émotion. Ne le comptez pas pour battu au prochain camp d’entraînement du Canadien.

 

Eeli Tolvanen

Nashville

Atterrissage raté pour lui l’an dernier. Un manque de force physique en serait la cause. Les Predators lui ont tracé le même plan qu’à Filip Forsberg à l’époque, soit un détour par la Ligue américaine. On verra le résultat…

 

Rasmus Sandin

Toronto

Première saison intéressante chez les pros pour ce choix de première ronde en 2018. Sans démolir tout sur son passage dans la Ligue américaine, il s’est installé et il a progressé. Prochain arrêt : le vestiaire des Maple Leafs.

 

Olli Juolevi

Vancouver

Il a subi deux opérations majeures en un an. Il n’a pas joué un match depuis novembre dernier. Ouf ! Le développement de ce jeune homme était déjà problématique, voilà qu’il devient très inquiétant. Il devrait être prêt pour le camp, mais un retour dans la Ligue américaine devient l’option la plus plausible dans son cas.

 

Owen Tippett

Floride

Il est mûr pour passer à la prochaine étape. Il possède un tir qui peut battre n’importe quel gardien sur la planète. Par contre, il devra être un peu plus vaillant défensivement pour gagner la confiance de l’entraîneur, Joel Quenneville.  

 

Aleksi Heponiemi

Floride

Il était le meneur de l’équipe finlandaise au dernier Championnat du monde. Il est un passeur qui navigue comme un serpent en zone ennemie. Il y a de la congestion au centre en Floride, mais ne pariez pas contre lui.    

 

Alexander Nylander

Chicago

Les Blackhawks ont décidé de miser sur son talent, même si ses premières années chez les professionnels ont été difficiles. Ils espèrent avoir déniché en lui le prochain Dylan Strome !

 

Ryan Poehling

Montréal

Quelle entrée en matière pour ce jeune Américain au dernier match de la saison 2018-2019 ! Il a adouci l’été des fans du Canadien. Par contre, ça ne lui garantit pas pour autant un poste à Montréal en début de saison. Il devra détrôner des vétérans lors du camp d’entraînement.

 

Evan Bouchard

Edmonton

Les Oilers ont besoin de lui dans leur champ-arrière, qui est le principal talon d’Achille de l’équipe. Possédant un bon tir et un bon gabarit, il pourrait même se pointer le bout du nez sur l’attaque massive du club s’il devait connaître un bon camp. Gardez-le à l’œil en septembre.

 

Sam Steel

Anaheim

Le plancher de danse s’ouvre pour lui à Anaheim. À 21 ans, le voilà plus mature pour affronter efficacement les meilleurs défenseurs de la Ligue nationale. Sa production pourrait être appréciable dès le calendrier 2019-2020.

 

Maxime Comtois

Anaheim

Sans même être échangé, il a porté quatre maillots différents l’an passé et, chaque fois, il a trouvé le moyen de se mettre en valeur. Il y a un certain virage jeunesse en cours chez les Ducks. Il arrive chez les pros dans un contexte idéal.

 

Jesper Boqvist

New Jersey

Il est un très bon patineur qui ne craint pas le trafic. Avec tous ces nouveaux joueurs au New Jersey, il pourrait bien amorcer son parcours professionnel en Amérique du Nord dans la Ligue américaine. Mais tôt ou tard, sa polyvalence va le mener dans le vestiaire des Devils.

 

Taro Hirose

Detroit

Il a connu une belle carrière universitaire, suivie d’une entrée en matière explosive dans la Ligue nationale en fin de saison. À 23 ans, il va lutter pour un poste dans le Top 9 des Red Wings. C’est un bon fabriquant de jeux qui doit toutefois apprendre à varier ses attaques.

 

Drake Batherson

Ottawa

Après trois ans de progression soutenue, il va maintenant pouvoir se battre pour un poste à temps plein avec les Sénateurs lors du prochain camp d’entraînement. Il a un bon gabarit et une coordination œil-main qui déstabilise les défenses adverses.

 

Logan Brown

Ottawa

Ces joueurs format géant ont souvent besoin d’un peu plus de temps pour maximiser leur potentiel. Certains ont des doutes sur sa capacité à produire des points au plus haut niveau. Mais ce qui est certain, c’est qu’il va mériter, plus tôt que tard, un casier dans le vestiaire des Sénateurs.

 

Kirby Dach

Chicago

Il est comparé à Ryan Getzlaf. Ce troisième choix au total lors de l’encan 2019 est effectivement un bon passeur au physique avantageux. Est-il prêt dès cet automne ? Le camp d’entraînement nous donnera la réponse.

 

Bowen Byram

Colorado

Il était le défenseur le plus attrayant de la cuvée 2019. L’Avalanche aura déjà deux jeunes (Cale Makar et Samuel Girard) dans le champ-arrière cette saison, mais le talent n’a pas d’âge, comme on dit ! Il pourrait peut-être forcer la main à l’organisation dès le prochain camp d’entraînement.

 

Elvis Merzlikins

Columbus

L’ère Sergei Bobrovsky est terminée à Columbus, et voilà Merzlikins qui débarque avec un palmarès international intéressant. Une embauche intrigante ! Il a le physique de l’emploi, ça c’est certain. Mais peut-il prendre la charge de travail d’un gardien de but numéro un dans la Ligue nationale ?
Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social