Reconnaissants envers leur mère

Julien Gauthier, de l'organisation des Hurricanes, et sa mère, Linda
 

On a parfois tendance à l’oublier, mais derrière chaque hockeyeur professionnel, il y a des parents qui, pour la plupart, ont sacrifié beaucoup de leur temps, de leur amour et de leurs sous afin que leur fils puisse atteindre les plus hauts sommets de son sport. En ce mois de l’amour, on a demandé à certains joueurs l’impact que leur mère a eu sur leur ascension sur la glace et dans leur vie personnelle.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

Jonathan Huberdeau

AG, Panthers de la Floride

« Ma mère Josée a joué un très grand rôle dans mon cheminement ! Honnêtement, je ne pense pas qu’aucun joueur ne serait là sans ses parents. Ma mère était toujours là pour moi, prête à venir me reconduire à l’aréna en tout temps. Je me rappelle qu’à mon année dans le midget AAA, l’aréna était à 30 minutes de chez nous et elle s’occupait de mes transports, matin et soir. Des sacrifices, elle en a fait beaucoup, et pas seulement pour le hockey. Elle les a faits parce qu’elle aimait ses enfants ! »

 

Alexandre Alain

C, Rocket de Laval

« Ma mère Martine a eu un rôle aussi important que mon père à jouer dans mon cheminement jusqu’ici. Elle m’a toujours supporté et elle a toujours été derrière moi. Ma mère a toujours été là pour m’encourager à l’école et à poursuivre mes études. Elle est enseignante de mathématiques, donc ç’a toujours été important pour elle. Au début, c’est elle qui me poussait à travailler fort et avec l’âge et la maturité, j’ai commencé à voler de mes propres ailes. On m’a inculqué de bonnes valeurs à la base et ça me permet de me débrouiller seul aujourd’hui. »

 

Julien Gauthier

ad, espoir des Hurricanes de la Caroline

« Ma mère Linda a toujours été déterminée à ce que je réussisse dans mon sport. Elle m’accompagnait à toutes mes pratiques et à mes parties parce que mon père travaillait beaucoup et elle n’en ratait jamais une. Elle m’a toujours dit de croire en moi et de me pousser à fond dans l’atteinte de mon rêve. C’est ma plus grande supportrice et je ferais n’importe quoi pour elle! Si je suis rendu où je suis rendu aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à elle. Je n’aurais jamais pu y parvenir sans son support et son aide. Je lui dois beaucoup. Chaque fois que j’ai la chance de la gâter, je le fais parce qu’elle le mérite. Je la remercie à tous les jours. »

 

Frédérick Gaudreau

Ad, espoir des Predators de Nashville

« C’est simple, ma mère France a été la guide de ma petite voix intérieure. C’est elle qui m’a appris à la reconnaître et qui m’a encouragé à l’écouter. C’est elle qui m’a appris qu’au fond de nous, nous avons tous quelque chose qui nous fait vibrer fort, et que c’est ce quelque chose qu’on doit suivre. Dans les moments plus difficiles, où je croyais avoir atteint les bas fonds, comme dans les moments plus glorieux, l’essence de son message est demeuré le même : écoute ton cœur, ta petite voix. Bref, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui sans son apport. Grâce à elle, j’ai tracé mon chemin dans l’amour et je continuerai à le faire. »

 

 Anthony Richard

AG, espoir des Predators de Nashville

« Ma mère Josée est probablement la personne la plus importante côté mental pour moi. C’est la personne la plus positive que je connaisse. Le support qu’elle m’a apporté dans ma vie et dans ma carrière jusqu’à maintenant est incroyable. Elle est devenue une fan de hockey avec les années et elle adore me suivre. C’est impressionnant le nombre de kilomètres qu’elle a parcourus pour moi, que ce soit dans le junior majeur ou chez les pros. Ça démontre à quel point elle est toujours là pour moi. Elle a donné énormément de son temps et de son argent pour que son fils réalise son rêve et je ne pourrai jamais la remercier suffisamment. L’amour et le support d’une mère pour son enfant, c’est très spécial et à mes yeux, j’ai la meilleure. »

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social