Ronde de qualification 3 de 5 | Un Wild expérimenté, des Canucks qui ont du mordant

Antoine Roussel ne s’en cache pas, l’expérience du Wild en séries éliminatoires est un facteur à ne pas négliger en vue de cette série. Par contre, ses jeunes Canucks sont en pleine ascension et d’un point de vue global, ils possèdent beaucoup d’atouts qui pourraient jouer à leur avantage.

 

Simon Bédard | Hockey Le Magazine

Rédacteur en chef

 

« Le Wild a une très bonne équipe et beaucoup de vétérans au sein de son vestiaire, ce qui sera un gros avantage, analyse-t-il. La ligne de centre du Wild est solide, à mon avis, mais où on peut avoir l’avantage, c’est devant le filet. La défense du Wild a plus d’expérience que la nôtre, mais à chaque position, on a des joueurs dynamiques comme Quinn Hughes, J.T. Miller et Elias Pettersson, notamment. Ces joueurs font en sorte qu’on a un petit quelque chose que le Minnesota n’a pas. J’anticipe que ça va bien aller pour nous, mais ça va se jouer sur la glace et ça va être difficile. »

Chaque fois que les séries s’amorcent, il y a de ces équipes cendrillons qui sortent des sentiers battus et qui en profitent pour surprendre la planète hockey. Dans l’Association Ouest, certains avancent que ce sont les Canucks qui pourraient en profiter pour se faufiler cet été. Pourquoi, exactement ? Laissons Roussel répondre à cette question.

« À chaque position, on a des joueurs dominants, fait-il remarquer. Devant le filet, Jacob Markstrom est ultradominant et il était, selon moi, le meilleur gardien de la ligue cette année. À la défense, on a, à mon avis, la recrue défensive de l’année [Quinn Hughes] et à l’attaque, on a la recrue offensive de l’an passé [Elias Pettersson]. On a, en Miller, un joueur qui est sorti de sa coquille et qui est devenu un leader offensif comme il ne l’avait jamais été auparavant. On a aussi un joueur de centre, Bo Horvat, qui est dominant au cercle des mises au jeu, sans compter Jay Beagle, qui est l’un des meilleurs du circuit en désavantage numérique. On a peut-être une jeune équipe, mais on a beaucoup de potentiel. C’est vraiment excitant de faire partie de ce groupe-là ! »

Chose certaine, le jeune noyau des Canucks gagnera beaucoup d’expérience cet été.

 

LES AFFRONTEMENTS EN 2019-2020

 

LES AFFRONTEMENTS EN SÉRIES DANS L’HISTOIRE

 

MINNESOTA    

Directeur général Bill Guerin      

Entraîneur-chef Dean Evason

Capitaine Mikko Koivu

Fiche en saison régulière 35-27-7, 77 points, 10e rang dans l’Association Ouest

 

RENDEMENT DES JOUEURS EN SAISON RÉGULIÈRE

 

VANCOUVER    

Directeur général Jim Benning

Entraîneur-chef Travis Green

Capitaine Bo Horvat

Fiche en saison régulière 36-27-6, 78 points, 7e rang dans l’Association Ouest

 

RENDEMENT DES JOUEURS EN SAISON RÉGULIÈRE

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social