Saison 2022-2023 | Les prédictions de Steve Turcotte

Connor McDavid (Getty)

Comme prévu par la majorité des experts, Nathan MacKinnon a enfin pu soulever la coupe Stanley le printemps dernier avec ses coéquipiers de l’Avalanche. Une autre vedette est maintenant sur le point de l’imiter: Connor McDavid!

 

Steve Turcotte | Le Nouvelliste

Collaboration spéciale

 

Oui, oui, les Oilers sont sur le point de maximiser leur potentiel. Ç’aurait pu se produire dès le printemps dernier s’ils avaient misé sur un gardien solide. Durant l’été, ils ont remplacé Mike Smith par Jack Campbell. Ce dernier n’est pas l’un des meilleurs de sa profession, mais il représente une nette amélioration par rapport à Smith, qui était usé à la corde. Ajoutez la progression dans le champ-arrière d’Evan Bouchard et vous obtenez une équipe qui est mûre !

En principe, l’Avalanche aurait dû être le pire ennemi des Oilers, mais voilà que Joe Sakic a perdu son gardien titulaire et qu’il l’a remplacé par Alexandar Georgiev, qui n’a jamais montré l’étoffe d’un numéro un. En saison, pas de problème, le duo Georgiev-Francouz fera le travail. Mais quand ça va se corser en séries, ce duo sera le talon d’Achille des champions en titre. 

Dans l’Est, le Lightning demeurera une force, mais après trois présences en finale, il y a forcément moins d’essence dans le réservoir. Les Leafs auraient pu être de légitimes dauphins, mais ils ont fait l’erreur de miser sur Matt Murray entre les poteaux. Comme au Colorado, quand la tempête va se lever à Toronto, ce n’est pas Murray qui saura naviguer avec habileté sur la mer agitée !

Il faut donc regarder vers le sud de la Floride ou vers la Grosse Pomme pour découvrir les prochains finalistes dans l’Est. Les Panthers ont été franchement décevants lors des dernières séries. Ils vont avoir besoin d’un autre printemps pour s’aguerrir avant de prétendre réellement aux grands honneurs. Alors il faut se tourner vers les Rangers, qui ont de gros canons à chacune des positions clés, dont entre les poteaux où Igor Shesterkin trône au-dessus de la mêlée. Les Rangers ont fait du bon boulot pour améliorer leur profondeur et l’acquisition de Vincent Trocheck est sous-estimée. Les Rangers vont se faufiler dans l’Est, mes amis !

Et le Canadien, dans tout ça ? Impossible de rêver à une participation aux séries avec une brigade défensive aussi démunie. Il y a des jeunes de qualité qui poussent à la ligne bleue, mais ils ne sont pas prêts à jouer des rôles de premier plan. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle en soi, car ça pourrait permettre au Canadien de repêcher à nouveau dans le Top 5. Et même dans le Top 3, avec un peu de chance, alors qu’il y aura au moins deux surdoués disponibles ! Ça ne veut pas dire que la prochaine saison ne sera pas divertissante, cependant. Nick Suzuki, Cole Caufield et Kirby Dach pourront continuer leur progression, tandis que Juraj Slafkovsky devrait avoir l’occasion d’offrir un premier échantillon de son grand potentiel. Ce sera insuffisant pour gagner sur une base régulière, mais ce sera néanmoins spectaculaire par moments !

Ailleurs dans le circuit, il est toujours intéressant de regarder les recrues. Cette année, Marco Rossi, Matty Beniers, Cole Perfetti et Owen Power devraient batailler pour le trophée Calder. J’ai un petit faible pour Rossi au Minnesota, qui voit une brèche dans le Top 6 du Wild s’ouvrir à lui avec le départ de Kevin Fiala pour Los Angeles.

 

CHAMPION DE LA COUPE STANLEY : EDMONTON

FINALISTE DE LA COUPE STANLEY : RANGERS NY

 

 

HONNEURS INDIVIDUELS

HART
Connor McDavid, EDM

ART-ROSS
Connor McDavid, EDM

MAURICE-RICHARD
Auston Matthews, TOR

VÉZINA
Igor Shesterkin, NYR

NORRIS
Cale Makar, COL

CALDER
Marco Rossi, MIN

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social