Top 5 des meilleurs et pires coups du repêchage de 2009 | Les sélections individuelles de Pierre Ladouceur

Chris Kreider (Getty)

On le sait bien, le repêchage amateur relève d’une science imprécise puisqu’il faut déterminer ce qu’un jeune de 18 ans sera en mesure d’apporter à une équipe de la Ligue nationale de hockey quelques années plus tard.

 

Pierre Ladouceur | Hockey Le Magazine

Collaboration spéciale

 

Dans cette revue du repêchage de 2009, je réalise qu’il y a des choix qui ne déçoivent pas, mais je constate également qu’il se glisse de belles surprises, tard en première ronde, et même en deuxième. Par ailleurs, il y a des grandes déceptions !

Si le repêchage était à refaire, voici ceux qui seraient mes élus parmi les cinq premiers ainsi que les joueurs à éviter en première ronde.

Victor Hedman, deuxième choix au total par le Lightning, serait mon premier choix. Double gagnant de la coupe Stanley, du trophée Norris (2017-2018) et du trophée Conn-Smythe (2020), il présente une fiche de +156 depuis son arrivée dans la Ligue nationale.

John Tavares, premier choix à la faveur des Islanders, serait mon deuxième. On dira qu’il n’a jamais mené les Maple Leafs loin en séries depuis son arrivée à Toronto, mais ses 391 buts et 895 points en carrière lui ont permis d’être parmi l’élite du circuit, année après année.

Chris Kreider, sélectionné au 19e rang par les Rangers, a toujours été un attaquant solide avec 7 saisons de 20 buts et plus. Mais il a explosé en 2021-2022 avec ses 52 buts, lui qui présente une fiche de +86 en carrière, ce qui témoigne de son efficacité dans les trois zones.

Ryan O’Reilly, choix de deuxième ronde (33e au total) de l’Avalanche, est passé par Buffalo avant d’atteindre son plein potentiel avec les Blues, en vertu d’une fiche de +70 et de 240 buts en carrière.

Quant à Olivier Ekman-Larsson, sélectionné au sixième rang par l’Arizona, ce défenseur a marqué 133 buts et obtenu 417 points en 848 matchs. Il est passé aux Canucks l’été dernier.

 

LES CHOIX À OUBLIER !

Les Stars ont opté pour le joueur de centre Scott Glennie au huitième rang. Il a joué seulement un match dans la Ligue nationale. Louis Leblanc, choisi au 18e rang par le Canadien, a valu 5 buts et 5 passes au Canadien en 50 matchs. Philippe Paradis, choisi au 27e rang par les Hurricanes, n’a jamais évolué dans le circuit Bettman. L’arrière David Rundblad a été appelé au 17e rang par St. Louis sans jamais s’affirmer malgré ses 133 matchs dans la ligue. Finalement, Magnus Paajarvi, un ailier gauche qui a retenu l’attention des Oilers dès le 10e rang, a peut-être joué 467 matches avec 62 buts et 124 points, mais les Oilers auraient été mieux servis par Kreider, O’Reilly, Ryan Ellis, Zach Kassian ou Nick Leddy, entre autres.

 

LES CHOIX INDIVIDUELS DE PIERRE LADOUCEUR

 

MEILLEURS COUPS

 

PIRES COUPS

 

À LIRE AUSSI…

-» Jeudi 4 août : les sélections individuelles de Guillaume Lefrançois

-» Vendredi 5 août : les sélections individuelles de Steve Turcotte

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Social